POTION DU DIMANCHE : ECOUTEZ !

POTION DU DIMANCHE : ECOUTEZ !

:) Bonjour à tous,
Il est 6 h 30. J’ouvre le forum. Dégustant mes galettes de riz, je suis là à regarder tous les titres des messages. Je songe que la santé de l’humain va mal, vraiment, et que c’est triste, l’humain devrait être heureux, un point c’est tout. Je sais, c’est utopique ;). Et soudain, dehors, les oiseaux, là, du côté de mon parking, je finis par connaître leurs habitudes. Cela ravive mon mental une seconde en descente. L’envie d’écrire.
8 h 45. J’ai ouvert un message et vous ai écrit. Puis, j’ai ôté, timidité, pudeur de la personne qui écrit. Et remis. Alors voilà ce qui m’est venu, en toute modestie, un message pour vous tous. Sans doute, l’avez-vous déjà pensé, fait. C’est mon salut de ce dimanche, simplement, ma potion, humblement :).

Ecoutez !

En ce jour renouvelé,
Dès l'aube, écoutez !
Vers l’extérieur, l’oreille tendez !
Ecoutez les oiseaux vivement pépier
Dans les arbres au chaud encore cachés,
En leur coeur le printemps est déjà arrivé !
Le pigeon solitaire doucement roucouler
Sur le faîte d'une maison perché,
Pour une gentille compagne attirer !
La pie qui ne cesse franchement de jacasser
Sur la plus haute cime d'un pin installée,
Que dit-elle de ce qu'elle a encore chipé ?
En vous, ces sons paisibles laissez couler !
De le faire, pitié, n 'omettez
Et à pleins poumons les respirez !
Ecoutez-les, avant que ne viennent s’y mêler
Ces bruits incessants que les humains ont créés,
Qu'ils mettent en route à peine éveillés
Et par leurs discordances, notre âme, la piétiner.
Pour votre santé, la nature, écoutez !
De son langage, abusez !
Plus légers, vivez !

PS/Je ne cherche pas les compliments ou les critiques (ouai ! ;) :lol: ) !
Voici ma réflexion, dites-moi ce que vous en pensez si vous le désirez.
Voilà une potion que beaucoup oublie. Créer. Quoique ce soit, c’est bon pour la santé. Il n’est pas à se dire « [i]c’est pas de qualité ce que je fais ![/i] » en tenant compte des critères que la société nous impose, ces notions de ce qui est bien ou mal en matière de création. Dire « [i]je crée [/i]» et en être satisfait, n’est pas vaniteux si on le fait justement que dans le but de créer pour respirer, pour exister, être libre, sortir des carcans : se retrouver, se ressourcer. Et du moment que cela ne porte pas tort aux autres. Que l’humain n’ait plus la possibilité de s’exprimer librement en créant fini par étouffer l’âme et alors la santé se met en faillite… Il y a des personnes qui n’ont pas besoin de créer, disent-elles en pensant au dessin, à la peinture, à la sculpture, tout ce qui fait la notion généralement répandue de l’art, l’art avec un grand « A ». Créer ce n'est pas que cela, c'est aussi faire de son jardin des coins de couleurs et de formes diverses ; de faire du crochet, du macramé ; faire sa propre décoration de son logis selon ses goûts qui ne sont pas forcément ceux de la mode ; c'est faire de la photo, souvenirs de famille ou photos nature, voyages, population ; faire des bouquets de fleurs qui emplissent de leur couleurs et parfums les pièces du logement, que sais-je encore...

Expérience personnelle : Pendant des années, je devrais dire, des siècles :D , j'ai caché que j'écrivais [i](gamine, ado) [/i]puis la vie m'a prise dans ses filets. En moi, ce besoin d'exprimer par écrit certaines choses [i](textes, poèmes, courrier) [/i]était écrasé. J'ai compris assez vite que je me suis empêchée d'écrire donc d'exister car on m'avait fait comprendre que c'était du nombrilisme, un manque de pudeur [i](selon les critères généraux répandus de ce que doit être la pudeur)[/i], que cela était bizarre, pas normal, j'avais forcément quelque chose qui clochait :roll: , etc. Tout ce que je n'ai pas écrit, je l'ai promené en moi, c'était lourd. Quand la vie s'est un peu calmée, que mes enfants ont bien grandi, la soupage a sauté :D : impérieux besoin d'écrire remonte en surface. Mais, je n'avais plus les mêmes facultés pour le faire, je l'ai vite constaté. Qu'importe ! Mon souci de bien faire se contentera de ce que je produirais et qui me permettra de mieux exister :) . Je garde cependant un brin de regret que je dois apprendre à endormir, à adoucir : tout ce que je n'ai pu écrire en n'ayant pas assez vite compris le poids du regard, du jugement des autres sur moi comme il pouvait être négatif, tuant !

Mais, nous avons plusieurs vies , alors je poursuivrai, ce que je n'ai pu faire là, je le ferai dans un plus tard... :D ... et si c'est votre cas, je vous le souhaite, ce plus tard meilleur qui permettra meilleur épanouissement donc meilleure santé. Mais que cela soit maintenant, je vous le souhaite doublement ! :)

Merci de m'avoir lue ! Bon dimanche !
Cordialement, Jomarie

J'aime
0
Soumis par MAUDE le dim 04/03/2012 - 21:32

Bonsoir Majorie,

C'est très joli ce que vous nous avez écrit, ils me manquent ces chants d'oiseaux le matin, mais grâce à vous j'ai pu les entendre... les imaginer ...
Et je vous engage à les renouveler.
Comme vous, je crois en la réincarnation, j'ai eu la grande chance, très tôt de rencontrer un grand maître Tibétain, qui depuis est mon guide...
Je crois à la puissance des bons souhaits, apres chaque méditation du matin, j'envoie l'espoir que la bienveillance de ceux qui dirigent le monde soit plus forte plus présente et les inspire à cultiver la bonté et vertu...
Et bien que l'impermanence fasse partie de notre existance, la vie continue.
Amicalement
Maude

J'aime
0
Soumis par jomarie le lun 05/03/2012 - 14:25

:) Bonjour à Maud [i](re-bonjour), [/i]à tous,

Hum, il y a tant à dire par ce que vous évoquez… tant pis je me lance car cela fait partie, de tels témoignages, de pistes de santé meilleure.

Maud :
"[b][i]ils me manquent ces chants d'oiseaux le matin, mais grâce à vous j'ai pu les entendre... les imaginer[/i][/b]"
Tant mieux :) !
Il y a notamment, dans la nature, d'autres sons comme par exemple le chant de la pluie, le ressac des vagues et même la parole du vent, qui m'apportent bien de la détente. Sensation d'être nettoyée, aussi, de reprendre pied avec qui je suis, tout au fond et non ce que la société veut que je sois. Mon lieu de vie aussi ne s’y prête pour certains sons alors j’use de quelques CD qui délivrent de ces sons, en les écoutant bien ou en faisant autre chose, j’en retire toujours du bien.

J’aime la pluie que je trouve libératrice, même en dehors du fait qu’elle libère d’une canicule ! J'ai commencé à lire un texte que j'ai de suite trouvé magnifique, il y a beaucoup de poésie dans l’écriture, c'est avec plaisir que je vous l’indique : "[b]Aimer la pluie, aimer la vie[/b]" Dominique Loreau - Inédit - J'ai lu Bien-être - Au dos, il y a de rajouter, je cite : "la [i]félicité pour celui qui sait regarder et écouter"....Grâce à ce livre, vous allez apprendre comment la pluie peut changer votre perception du monde et vous ouvrir à un univers infini de sensations[/i]".

"[b][i]Comme vous, je crois en la réincarnation, j'ai eu la grande chance, très tôt de rencontrer un grand maître Tibétain, qui depuis est mon guide[/i]..."[/b]
C'est le genre de rencontre que j'aurai aimé faire sur mon chemin et sincèrement, j’en suis heureuse pour vous. J'aimerai savoir méditer. Les livres feuilletés proposant "comment faire", je les trouve longs et compliqués à lire. J'aime rentrer dans le vif niveau pratique, parfois, comme dans ce genre de situation, d’autant que l’échange verbal avec la personne ayant l’expérience est important.

Comment pratiquez-vous, Maud ?

N'accédant pas à la méditation, j'ai alors usé, en attendant, depuis de longues années déjà, d'un autre moyen pour au moins évacuer le quotidien et aussi par curiosité. Le rêve. Tentez-le aussi, si ce n'est déjà fait. J’ai voulu aller plus loin dans le souvenir du contenu et pouvoir le fixer sur papier. Je fais partie des personnes qui, à la base déjà, se souviennent au réveil d’une bonne partie de ce qui s'est passé. C’est sans doute un avantage mais pourquoi ne pas le créer aussi ? Si cela intéresse, je peux expliquer comment je procède.

On peut aller plus loin que de se souvenir du contenu. Via ces rêves, après avoir posé questions précises juste avant de m’endormir, j’ai eu parfois des réponses. Autre domaine, j’en ai même eu une par une grand-mère alors que je ne l’avais pas sollicitée, ni songer à elle depuis très longtemps [i](bien qu'elle fasse partie de moi)[/i] ! Dans mes rêves, j’entends des sons, je vois des couleurs, des phrases de textes défiler devant mes yeux. Quelle aventure ! Les réponses à mes questions précises ne sont pas forcément claires, c’est là qu’il faudrait pouvoir en discuter, pas avec un psy [i](une certaine tendance terre à terre, excusez-moi)[/i], mais avec une personne dont la spiritualité soit très développée.

Le rêve, en fait, cela apporte aussi la confirmation d'une autre dimension à la personne par la conscience que l'on fait [i](et refait) [/i]que notre cerveau est immense, que l'on n'existe pas seulement que comme enveloppe charnelle et matériellement. L’impression d’une certaine énergie retrouvée permettant d’avancer, sensation d’être plus riche spirituellement, ceci dit sans orgueil. Car il ne suffit pas de nous dire que nous ne sommes pas que corps mais aussi esprit, il faut aussi en avoir la preuve renouvelée surtout du fait du contexte de vie de nos sociétés actuelles qui s’emploient à nous formater selon des critères bien terre à terre, brisant ainsi notre équilibre santé.

On peut considérer le rêve comme moyen thérapeutique, comme la méditation, la sophrologie. Mais alors le sujet sera long à traiter, car notamment que faire du ressenti par rapport à certains contenus des rêves selon les personnes, surtout si elles ne savent ou ne peuvent prendre du recul, mal informées sur le sujet, et se laissant influencer « de travers » dans l’interprétation... D'ailleurs, peut-on vraiment totalement bien interpréter un rêve ? On ne peut tout comprendre et tout régler. Pour ma part, j’ai pris ce recul en décidant de mon but : le principal effet est d’évacuer le présent, le passé [i](proche, ancien, voire très ancien, autre vie). [/i]Et puis, je trouve cela amusant à faire, solliciter le cerveau et voir ce qu’il donne et enfin, qu’il serve de lien d’échange, parfois, avec cet infini que l’on ne peut assurer ne pas exister, qui a donné déjà tant de preuves, justement, qu’il faut en tenir compte.

Par la sophrologie, la relaxation, il y a des années, je suis allée loin. Je pense avoir revécu des portions de vie antérieures ayant eu la chance, alors, de rencontrer une personne qui savait très bien induire en relaxation et suggérer le passage à suivre. Au sortir de la séance [i](en groupe), [/i]je ressentais une certaine légèreté inaccoutumée : j’ai toujours eu la sensation dans ma vie, très tôt, d’être « [i]prisonnière[/i] » et « [i]en attente [/i]» et ce jour-là, par ces deux régressions, j’ai eu un début de compréhension, comprenant que cela remontait « [i]à très loin [/i]» par l’habillement des personnages présents, ce que je voyais de leurs lieux de vie, la situation de "[i]danger-prisonnier[/i]" de l'homme et situation "[i]d'attente qui dure[/i]" de la femme. Quand on fait le tour dans sa tête : « voyons[i], ai-je vus de tels costumes et lieux récemment, hier, avant-hier, il y a quelques jours ? Non. M’en a-t-on parlé ? Non. [/i]» C’est troublant. Et passionnant d’imaginer le « possible ». J’espère prochainement trouver un ou une bon(n)e hypnologue afin d’aider à rompre la chaîne de la mauvaise santé familiale. Des personnes s’en trouvent bien de ces séances, il y a sans doute de bonnes raisons. Et si je fais une régression, et bien, tant mieux ! Ce sera sans doute libérateur avec ou sans.

Ouvrir son esprit, être curieux de ces choses-là, notamment, c’est nécessaire pour sa santé car ces vies là font partie de notre grande Vie.

« [b][i]Je crois à la puissance des bons souhaits, apres chaque méditation du matin, j'envoie l'espoir que la bienveillance de ceux qui dirigent le monde soit plus forte plus présente et les inspire à cultiver la bonté et vertu... Et bien que l'impermanence fasse partie de notre existance, la vie continue[/i].[/b] »
J’y crois de même. Souhaiter lors de sa médiation, de sa prière, du bien au monde. Cela lance de bonnes vibrations dans l’univers. Si on s’y mettait tous, ciel, que du bonheur :D ! Même la couche d’ozone en serait régénérée :D ! Au quotidien, assez souvent, dans la société, dire directement aux gens certaines choses qui signifient « [i]je te donne, je t’espère, je te souhaite, je t’aime [/i]» est mal interprété même si c’est cela qui est attendu. En face, souvent, il y a le doute, cela n’apparaît pas normal de donner, de souhaiter du bien sans rien demander en retour, il y a un piège quelque part, c’est sûr. Il y a forcément un retour à devoir faire, cela ne peut être gratuit… Nous le savons, notre société est devenue individualiste donc la crainte, voire la peur, l’aveuglement se sont installés, entres autres, qui suppriment de l’amour, du don, de la reconnaissance, de l’entraide, notamment. Et cela ne fait pas de bien du tout à la santé de l’humain, le nombre de personnes souffrantes augmente d’ailleurs ! Une certaine conscience fait son chemin et de plus en plus de gens se tournent vers la spiritualité. J’en suis heureuse pour eux. Cela ne veut pas dire devenir ermite ou un(e) grand(e) personnalité du monde spirituel, bien sûr. Et ce n’est pas un défaut de l’être devenu, lol ! [i](il m’amuse, ce mot, « lol ! »)[/i]

Telle est mon opinion, que je n’impose. Toujours en toute simplicité et prête à vous lire. Parfaite, je ne le suis :D et ne veux l’être :o . Même étant sur cette voie, je peux flancher... mais j'y reviens vite. Quand on a goûter à un bon gâteau...

La vie est un chemin guère aisé pour la plupart sur terre …

Bonne journée !
Amicalement, Jomarie

J'aime
0
Soumis par jomarie le lun 05/03/2012 - 15:09

:) Bonjour lilirush,

Je ne sais comment je m'y suis prise, mon ascenseur ne descendait pas jusqu'à vous comme maintenant... puis je vois le poème « Ma maison » et là ne le retrouve plus mais un autre de vous sans ??? Bon, je ne cherche pas à comprendre ces mystères informatiques…

Maud a entendu mes oiseaux et moi, là, en vous lisant, j'ai cheminé vers votre maison, écoutant, respirant. Et ce chant des cigales ! Que c'est beau, il m'a accompagné tout le long, passant même un peu par-dessous le chant des oiseaux ! Quel plaisir :D !

Tout cela sent la Provence, je trouve. Ciel d'azur, cigales, grands pins, thym....

Vous dites : "[i]je vous envoie du soleil , de la douceur et le chant des pinsons[/i]"
Je dis : Bien reçu ! Merci !

C'est certain, l'extérieur dont la tv, la radio, les médias en général, ne savent que nous sortir du triste, du désespoir, de l'inquiétude, du pas beau voire de l'affreux. Et tous les jours. Rares sont les bonnes nouvelles ! Cela entretient un état d'esprit de tristesse et d’agressivité dans la population, pas étonnant qu'il y ait aussi de plus en plus de personnes déprimées, dépressives. J'ai un jour, déjà lointain, décidé de ne plus regarder les informations télévisées chaque jour, même laisser un bon temps passer, de zapper certains reportages notamment ceux lessivages de cerveau. Je ne me sens pas couper du monde pour autant.

Bonne, douce et paisible fin de journée, Femmes et Hommes de la Terre !
Amicalement, Jomarie

J'aime
0
Soumis par MAUDE le lun 05/03/2012 - 16:03

bonjour Jomarie,

Vaste sujet que la méditation, il s'agit principalement de se familiariser avec une vision claire et juste des choses et de cultiver des qualites que nous possedons tous en nous mais qui demeurent à l'état latent aussi longtemps que nous ne faisons pas l'effort de les dévelloper. Elle permet de cultiver certaines qualites humaines fondamentales de la même façon que d'autres formes d'entrainement. (apprendre à jouer d'un instrument de musique ou à acquérir toute autre aptitude)
Toutes les années je vais dans un lieu ou l'on pratique la meditation « Vipassana » comme dans les monastères ( 12 heures par jour ...) dans un silence total, cela dure 10 jours, tout le monde est accepté, croyant, athé, catholique, etc... c'est un Birman S.N GOENKA qui a créé dans presque tous les pays du monde un centre ou l'on enseigne la meditation progressivement comme au temps du Bouddha, le sejour de 10 jours est organisé par des bénévoles (des anciens pratiquants) un teacher est là pour diriger les cours, et l'on fait un don à la fin de se sejour, ainsi toutes les personnes peuvent y avoir accés.( on passe un contrat avec soit même faire les dix jours) C'est à chaque fois une expérience nouvelle, comme une première fois, aucun mot ne peut suffir à exprimer tout ce que j'ai vécu durant ses sejours, mais je peux dire qu'ils font partie des plus beaux instants de ma vie, même si par moments difficiles, il n' en reste que du bonheur.
Si une personne est intéressée par la connaissance pure de la méditation sans jamais l'avoir auparavant pratiquée c'est là qu'il faut aller, aucun engagement, seulement celui d'essayer de faire les 10 jours et de respecter le silence total, on est très bien encadré c'est une expérience merveilleuse à vivre.
A la fin du séjour, toutes les personnes connaissent et peuvent pratiquer « Vipassana » seul , ( vipassana qui traduit du pali veut dire « voir les choses telles qu'elles sont »).
Un seul petit bémol, le centre fonctionne toute l'année, mais il faut s'inscrire plusieurs mois avant, tellement il est demandé ,( même si nous sommes environ, plus 200 méditants à chaque période), il est toujours complet.
je peux donner l'adresse aux personnes qui seront intéressées .
Amicalement
Maude

J'aime
0
Soumis par jomarie le mar 06/03/2012 - 07:25

:) Bonjour Maud,

Que c'est intéressant et tentant !
Bien sûr, je veux bien avoir cette adresse .
Déjà, un temps de silence est nécessaire au quotidien pour se recentrer et nous en avons de moins en moins autour de nous :? .
C'est quelque part triste que l'humain perde cette notion.

Bonne journée à toutes et tous !
Amicalement, Jomarie

J'aime
0