Polykystose rénale (n° 168)

lun, 25/08/2014 - 11:10 -- maryse

Demande d'un lecteur parue dans la revue de septembre 2014 (n° 168) sous la rubrique des lecteurs en détresse. N'hésitez pas à lui donner des conseils. Nous lui transmettrons avec plaisir.
Maryse

J'ai 49 ans et souffre d'une polykystose rénale très avancée, qui a assez vite progressé ces dernières années (kystes palpables de l'extérieur). Je sais qu'il n'existe pas de traitement, cependant mes visites de suivi à l'hôpital ne servent qu'à enrichir les bases de données, aucun conseil sur l'alimentation (si ce n'est de ne pas manger de sel), ou à propos des aliments à éviter ou à consommer afin de ralentir la progression de la maladie. Pour l'instant, je prends de l'Aprovel 150 pour l'hypertension. Mon fils de 12 ans a également des petits kystes. Je souhaiterais savoir si vous pouvez me conseiller au niveau de l'alimentation, boissons, sports, régime, etc. pour améliorer ou du moins stabiliser ma situation. Je vous en remercie d'avance.
Monsieur S. des Hauts-de-Seine

Soumis par littlewings le

Bonjour,

Je ne suis pas polykystique mais je connais très bien cette maladie car nous sommes une famille nombreuse, mon père en était atteint et j'ai 3 frères qui le sont.
Il faut absolument que vous preniez RDV avec un nutritionniste de néphrologie pour vous conseiller.

De mémoire il faut éviter la viande rouge, les bananes et tout ce qui contient trop de potassium (je sais que les pommes de terre en sont plein mais qu'elle le perde quand on les cuits en deux ou trois eaux), le café (pour la tension). Ne pas trop boire non plus malheureusement (1L/j maxi), en cas de forte chaleur, sucer des glaçons permettent de se rafraîchir et de se donner un peu d'hydratation sans excès, éviter le sel (ça vous le savez déjà)...

Du côté des médicaments il faut éviter les anti-inflammatoires (mais ça je ne sais pas si ce n'est pas en cas de phase terminale nécessitant dialyses ou greffe).

Je vous conseille également de faire de la course à pied régulièrement (ou marche, natation, vélo), qui améliorera sans doute votre état général, mais surtout votre moral (à confirmer par votre néphro cependant).

Enfin, si les kystes sont devenus trop gros je pense que les médecins peuvent tenter une ponction, voire une kystectomie (cela n'empêchera pas les kystes de revenir malheureusement).

Si le corps médical ne vous a pas bien conseillé à l'hopital, c'est peut-être parce que malgré la taille des kystes, les reins fonctionnent encore assez bien pour ne pas subir de changement de régime radical ?

Bon courage.

Soumis par Icasei le

Merci à tous les lecteurs qui m'ont envoyé de précieux conseils aussi bien via le forum que par courrier au magazine qui me les a faits suivre.

Bonne santé et meilleurs voeux pour les années qui viennent.