lichen scléro atrophique vulvaire

jeu, 28/02/2013 - 11:22 -- fiorella

Bonjour !! J'ai un lichen scléro atrophique vulvaire... Et j'applique la crème Dermoval, en alternance avec crème calendula Weleda....Y a t-il une crème à base de cortisone végétale ? Qui a un traitement naturel ? Merci ! Bonne journée !

Soumis par Moustique le

bonjour Fiorella, avez-vous trouvé une solution car j'en cherche une aussi et nous pourrions échanger des idées... je vois que vous n'avez reçu aucune réponse et non plus de la rédaction de la revue, je lance un sos car c'est assez difficilement supportable, merci !

:|

Soumis par fiorella le

Bonsoir Moustique...
Alors...j'ai trouvé une crème cortisone végétale (vous allez rire quand je vais mettre le nom de la plante) cardiospermum halicacabum, et bien oui, la plante s'appelle comme ça... Mettre une noix dans la main que je mélange avec de l'huile de bourrache et onagre... et j'applique sur la vulve... C'est naturel et cela ne coûte rien d'essayer... Je verrai les résultats... Bonne soirée !

Soumis par sevenetchanel le

Bonjour
Je développe la même maladie depuis quelques mois.
Perso, je pense que c'est lié à la prise d'un antibio (lors d'un voyage à l'étranger). Je n'ai bien sûr aucune certitude, mais j'étais allergique à cet antibiotique (et habituellement, je me soigne uniquement avec des méthodes naturelles)

Par chance, j'ai très peu de démangeaisons. Juste une sensation désagréable par moment, au niveau de la vulve.

Depuis que j'ai découvert tout ça, j'utilise de l'argile verte en application locale. Chaque jour. Ca m'a bien aidé lorsque j'ai eu des douleurs importantes (rarement) sinon le reste du temps, ça ne me semble pas avoir un grand effet, mais en tout cas, ça n'empire pas non plus.

Je n'utilise plus aucun savon, je rince l'argile à l'eau, et je vérifie que tout est bien propre.

Je mets aussi de l'huile d'olive
Parfois du jus de citron (car j'ai soigné une fois un eczéma du visage avec cette méthode)

Voilà et sinon, j'ai aussi fait une cure de tisane dépurative... mais je n'ai pas tenu la durée prescrite par l'herboriste (un an minimum)... j'ai tenu 3 mois. Je reprendrai à l'occasion

Et vous, que faites-vous ? ça améliore la situation ?
Avez-vous une idée (personnelle) de ce qui a pu déclencher cette maladie ?

Soumis par leblanc jacqueline le

Essayez de porter une petite pomme de terre dans une poche.
Ca marche très bien pour les hémorroïdes (voir "truc testé et approuvé" dans revue n° 91 de Rebelle-Santé).
Ca marche aussi pour le lichen vulvaire, à la grande surprise de ma dermatologue.

Soumis par fiorella le

Bonsoir... Drôlement étonnée pour la patate.... mais ça ne coûte rien d'essayer. Je ne peux pas boire l'argile car je pense que celle-là constipe... Savoir pourquoi on a un lichen scléro... Le stress ? la pollution ? tout ce qu'on mange, colorant, vaccin et etc. Mais une seule chose je peux dire, qu'on est nombreux à avoir une maladie auto-immune... A part ça, je suis tranquille avec le traitement que je fais pour mon lichen... Je dis MON car je l'ai apprivoisé.. lol... :lol: Mais surtout et pour TOUS désintoxiquez votre FOIE... Bonne soirée

Soumis par elianthis le

Bonjour Fiorella,

Je viens de lire vos différents messages sur le lichen scléreux et étant moi-même atteinte, je voulais savoir si vous pouviez me donner plus de détails quant à votre traitement, notamment par rapport à la crème au cardiospermum halicacabum.

En effet, j'ai fait plusieurs recherches sur internet et je ne trouve pas vraiment de crème adaptée (à part sur des sites suisses qui ne proposent pas la vente du produit, ou alors sur amazon...). Vous procurez-vous cette crème en pharmacie ?

J'aimerais moi aussi pouvoir apprivoiser mon lichen ! (car j'en suis à ma quatrième intervention chirurgicale...)

Merci beaucoup si vous pouvez m'apporter quelques précisions.

Soumis par fiorella le

Bonsoir Elianthis... Cette crème je l'achète en Italie, pour la France je ne sais pas... Mais faudrait t'informer dans une pharmacie compétente, et difficile d'en trouver maintenant... Car les pharmacie peuvent très bien commander cette crème en pharmacie suisse... Mais comme maintenant nos pharmacies s'en foutent... Excusez mon franc parler. Sinon, va sur un site de vente suisse et commande. Sinon contente-toi de la crème au calendula, faut que la peau soit bien hydratée... et alterner de temps en temps avec une crème cortisone... Là je ne mets plus de traitement... mon lichen se repose. lol. bisous

Soumis par sevenetchanel le

Une petite piste pour le lychen (bon, le mien ne me démange pas... par contre, il devient "génant" ou "douloureux" en période de règles) : j'appliquais de l'argile et je ne voyais pas d'amélioration (excepté en période de règle ou j'ai carrément mal et où l'argile me permet de ne plus souffrir!! ouf!)

Bref, là, j'ai commencé à me laver au ... bicarbonate (une fois par jour) et... super effet!

J'en oublie le lychen (qui est toujours là) mais qui du coup ne me fait plus aucune sensation désagréable

J'attends de voir si ça marche aussi en période de règles? (à suivre... j'ai l'impression d'être mon propre cobaye! lol)

sinon ma sage-femme m'a fait passer un article qui parle de la crème "oemine pso" et du "topique oemine pso" (pour plus d'info, me contacter). Je n'ai pas essayé, je ne sais pas exactement ce que c'est, mais ça à l'air naturel

bon, ben rendez-vous à la prochaine trouvaille!! ;-)

Soumis par sevenetchanel le

Précision, ces derniers temps, le lychen commençait par moment à me démanger (c'était rare, mais intense, et ça ne durait pas longtemps)

Depuis que j'utilise le bicarbonate, plus rien, j'ai l'impression de retrouver ma peau "d'avant" (pourvu que ça dure)

Soumis par fiorella le

Bonjour Sevenetchanel.... Il paraît que le bicarbonate de sodium agit bien sur les démangeaisons, spécialement sur les démangeaisons du candida albican, jamais essayé, mais pourquoi pas... Je prends... :D Sevenetchanel, je ne veux pas essayer l'argile verte, j'ai vu l'expérience de mon père, ça l'a complétement constipé, alors qu'il était régulier...
La crème, j'en ai entendu parler mais je ne la connais pas... Elle a l'extrait de carotte, du beurre de karité, de la vit E, bellenis perenis , cire d'abeille, huile essentielle de citron, usnea barbata, carthamus tinctorius .l. Pas mal comme crème. Pour peaux très sèches , eczéma et psoriasis.... Mais s'achète t-elle en Pharmacie ou en commande sur le site online ?

Soumis par Moustique le

Je suis désolée mais je ne parvenais plus à accéder au forum et je trouve des réponses à ma question, excusez le retard mis à répondre donc.

Où en êtes-vous chacune dans cette pathologie ? Personnellement, elle est apparue après un très gros chagrin... il semble effectivement qu'elle soit incurable mais une dermato m'a dit qu'elle pourrait disparaître comme elle est venue...

J'ai essayé avec la pomme de terre, je ne peux vous donner le résultat, tout ce que je sais est que la pomme de terre s'est transformée en caillou !

On dirait que je suis un peu... un peu !!!! plus tranquille, j'essaie plusieurs choses, huiles, crème, etc. mais le mal est fait !

J'attends de vos nouvelles ??? Merci.

Soumis par sevenetchanel le

Bonjour Moustique!
Ton message date de l'été, je ne sais pas si tu liras celui-là.

Moi j'en suis là : je suis allée voir un dermato qui a donc posé le diagnostique "officiel". C'est bien un LSV (ce que je savais déjà... lol)

Je me suis lavée longtemps au bicarbonate, ça me permettait d'être "presque normale". Je précise que je n'ai toujours pas de démangeaisons. Par contre, j'avais un gros souci à l'approche des règles ou de l'ovulation : la peau qui protège le clitoris devenait très douloureuse (y'avait comme des petites entailles qui se formaient). Je continuais à vivre normalement en mettant de l'argile en cataplasme durant un jour ou deux. Au final, depuis 3 semaines environ, je teste ... le vinaigre blanc! :D Je m'en sers à la place du savon, pour la toilette (je n'utilisais plus de savon depuis un an, j'en ai ré-utilisé durant un mois cet été) et super! ça nettoie parfaitement bien, y'a pas la moindre odeur. ça ne pique pas (faut pas le laisser agir longtemps, je rince tout de suite). Et surtout, pour la première fois depuis longtemps, j'ai eu mes règles sans avoir mal!! Je n'ai eu aucun symptôme désagréable!!! Le pied! J'espère que ça va continuer comme ça, je vous tiendrai au courant et je suis preneuse de toute observation de votre côté ;)

Soumis par Makino le

Bonjour à tous,

J'ai été atteinte par cette maladie pendant plus de deux ans, cela va faire maintenant un an et demi que la maladie a totalement disparu de mon corps.
Je voulais donc vous faire part de mon parcours pour ceux que ça peut aider.

Il faut savoir que le Lichen sous toutes ses formes peut apparaître du jour au lendemain, j'ai été victime de deux séparations soudaines (une avec un animal de compagnie, l'autre avec un être humain), mon lichen est survenu peu de temps après ces événements.
Le diagnostic a pris quelques mois, je ne savais pas de quoi j'étais atteinte, ma gynécologue n'a pas trouvé tout de suite et m'a ensuite dirigée vers un dermatologue. Celui-ci m'a prescrit une crème à base de cortisone à mettre deux fois par jour, ce qui est évidement peu pratique. La crème diminuait les effets d'inflammation et de démangeaisons, mais dès que je l'arrêtais, le problème de peau revenait à l'assaut. J'ai trainé cette crème pendant quelques mois, ma dermatologue ne voyait pas d'autre traitement et émettait peu d 'espoir pour que cela disparaisse et redevienne comme avant. Elle me parlait d'une cause auto-immunitaire. C'est alors que j'ai décidé de me tourner vers une autre médecine, j'ai commencé un traitement en micro-kiné et en homéopathie. Alors les douleurs ont commencé à s'espacer, je gardais la crème en réserve, je l'utilisais plus rarement. Par contre, la peau restait marquée. La vie m'a amenée par la suite à suivre également une thérapie en Bioénergétique qui est une thérapie corporelle et qui a soulagé mon psychisme par rapport aux deux séparations du début. Les symptômes de la maladie se sont encore plus dissous, je pouvais rester plusieurs semaines sans utiliser de médicaments (naturel ou autre). La dernière étape fut qu'en septembre 2014, j'ai commencé les arts martiaux à raison de deux cours par semaine (du kung-fu chinois à style wing chun). Après chaque cours, je ressens un bien-être corporel tout en pouvant décharger mon énergie dans le respect de l'autre. Après quelque mois de pratique, je me suis rendue compte qu'il n'y avait plus aucune trace de la maladie, je ne ressentais plus aucun symptôme et à présent, ma peau commence à se régénérer. Mon expérience me fait dire qu'il n'y a pas un traitement miracle mais la combinaison de plusieurs médecines ou pratiques peut nous aider grandement. La médecine moderne n'a pas cherché les causes de ma maladie (dans quelle situation psychique sommes-nous pour que nos propres anticorps se mangent entre eux ?). C'est pour ça qu'elle était limitée mais je reste convaincue que le psychisme et le physiologique sont liés. La combinaison des plantes, de la micro-kiné, de la thérapie et du sport m’ont permis, j'en suis sûre, une guérison.
Je sais que c'est un parcours de longue haleine mais cette maladie me pourrissait tellement la vie, surtout qu'à l'époque je n'avais que 22 ans. Je suis sûre qu'avec la motivation et la mobilisation de notre être, on peut y remédier. Courage à toutes les personnes que ne se sont pas encore débarrassées de cette saloperie.

Soumis par Jo le

Merci pour ce témoignage positif.
Où en êtes-vous maintenant ? Je viens découvrir que j'étais atteinte du litchen plan vulvaire... et tous les témoignages m'effraient.

Soumis par pollenia le

Bonjour à toutes

Depuis un mois et demi, j'ai une mycose vaginale (avec un lichen maîtrisé par dermoval au rythme d'un jour sur 2 depuis 1 an). A ce jour, elle est toujours là malgré le traitement (ovules, crèmes antifongiques). J'aimerais savoir si d'autres personnes ont eu ce genre de complications sous corticoïdes et si la pommade corticoïde a été utilisée pendant la mycose ?

Mon gynéco m'a dit d'arrêter durant les 1ers 7 jours et la dermato non. Il m'est difficile de faire la distinction entre les signes de la mycose et la manifestation du lichen (œdèmes, rougeur, démangeaisons, peu de perte). J'applique de la crème à la propolis, calendula, baume au chanvre, les poches de gel yokool, ... en alternant avec crème antifongique et dermoval, mais dorénavant j'appréhende l'application des corticoïdes de peur qu'elle entretienne la mycose. J'ai l'impression de tourner en rond et d'être dans une impasse thérapeutique.

Le problème, c'est l'obsession qui en découle (la peur d'une évolution du LSA, le fait de ne pouvoir verbaliser sa maladie, car trop intime) et qui engendre une gêne physique et psychique permanente.
Je n'hésite pas à contacter les professionnels de la santé qui semblent malheureusement aussi impuissants que moi. Alors je compte sur le partage de vos expériences et l'espoir qu'il m'apportera. Merci d'avance pour vos réponses.

Soumis par Cleme le

pollenia : avez-vous réussi à venir à bout de votre mycose ? Finalement, arrivez-vous à conjuger la dermoval avec d'éventuels traitements anti-mycosiques ?
Depuis l'application de Dermoval, c'est ma deuxième mycose :(

Soumis par sevenetchanel le

Makino wrote:

Bonjour à tous,

J'ai été atteinte par cette maladie pendant plus de deux ans, cela va faire maintenant un an et demi que la maladie a totalement disparu de mon corps.
Je voulais donc vous faire part de mon parcours pour ceux que ça peut aider.

Il faut savoir que le Lichen sous toutes ses formes peut apparaître du jour au lendemain, j'ai été victime de deux séparations soudaines (une avec un animal de compagnie, l'autre avec un être humain), mon lichen est survenu peu de temps après ces événements.
Le diagnostic a pris quelques mois, je ne savais pas de quoi j'étais atteinte, ma gynécologue n'a pas trouvé tout de suite et m'a ensuite dirigée vers un dermatologue. Celui-ci m'a prescrit une crème à base de cortisone à mettre deux fois par jour, ce qui est évidement peu pratique. La crème diminuait les effets d'inflammation et de démangeaisons, mais dès que je l'arrêtais, le problème de peau revenait à l'assaut. J'ai trainé cette crème pendant quelques mois, ma dermatologue ne voyait pas d'autre traitement et émettait peu d 'espoir pour que cela disparaisse et redevienne comme avant. Elle me parlait d'une cause auto-immunitaire. C'est alors que j'ai décidé de me tourner vers une autre médecine, j'ai commencé un traitement en micro-kiné et en homéopathie. Alors les douleurs ont commencé à s'espacer, je gardais la crème en réserve, je l'utilisais plus rarement. Par contre, la peau restait marquée. La vie m'a amenée par la suite à suivre également une thérapie en Bioénergétique qui est une thérapie corporelle et qui a soulagé mon psychisme par rapport aux deux séparations du début. Les symptômes de la maladie se sont encore plus dissous, je pouvais rester plusieurs semaines sans utiliser de médicaments (naturel ou autre). La dernière étape fut qu'en septembre 2014, j'ai commencé les arts martiaux à raison de deux cours par semaine (du kung-fu chinois à style wing chun). Après chaque cours, je ressens un bien-être corporel tout en pouvant décharger mon énergie dans le respect de l'autre. Après quelque mois de pratique, je me suis rendue compte qu'il n'y avait plus aucune trace de la maladie, je ne ressentais plus aucun symptôme et à présent, ma peau commence à se régénérer. Mon expérience me fait dire qu'il n'y a pas un traitement miracle mais la combinaison de plusieurs médecines ou pratiques peut nous aider grandement. La médecine moderne n'a pas cherché les causes de ma maladie (dans quelle situation psychique sommes-nous pour que nos propres anticorps se mangent entre eux ?). C'est pour ça qu'elle était limitée mais je reste convaincue que le psychisme et le physiologique sont liés. La combinaison des plantes, de la micro-kiné, de la thérapie et du sport m’ont permis, j'en suis sûre, une guérison.
Je sais que c'est un parcours de longue haleine mais cette maladie me pourrissait tellement la vie, surtout qu'à l'époque je n'avais que 22 ans. Je suis sûre qu'avec la motivation et la mobilisation de notre être, on peut y remédier. Courage à toutes les personnes que ne se sont pas encore débarrassées de cette saloperie.

Merci!!! oui, merci pour ce témoignage, ça fait du bien de LIRE qu'on peut s'en guérir (ce dont je suis intimement persuadée, en plus)

Soumis par Eloise le

Bonjour makino... Merci pour ce témoignage qui donne de l'espoir... Je reste persuadée comme vous que le psychique est lié à cette maladie et j'aimerais me libérer un peu de tout ça... Je suis atteinte de cette maladie et dernièrement les crises sont de pire en pire... Je suis traitée par dermoval et triflucan (orofluico ça a changé de nom) mais les effets du dermoval semblent ne plus être efficaces... J'aimerais essayer une méthode alternative comme vous l'avez fait... J'aimerais évacuer par le sport malheureusement les douleurs étant bien présentes, il m'est difficile même parfois de marcher trop longtemps... Vous avez commencé par de la microkiné et de l'homéopathie... Pour la microkiné comment avez-vous procédé ? Etes vous aller voir un médecin d'abord ou avez-vous contacté un kinésithérapeute en parlant directement par téléphone du lichen ? Et au niveau homéopathique qui vous a donné des conseils ? Le sport que vous avez testé est-il gênant si on a des douleurs ? Désolée pour toutes ces questions mais j'aimerais vraiment tester votre méthode... J'espère que vous aurez le temps de me répondre. En tout cas vraiment merci pour votre témoignage

Soumis par sevenetchanel le

pollenia wrote:

Bonjour à toutes

Depuis un mois et demi, j'ai une mycose vaginale (avec un lichen maîtrisé par dermoval au rythme d'un jour sur 2 depuis 1 an). A ce jour, elle est toujours là malgré le traitement (ovules, crèmes antifongiques). J'aimerais savoir si d'autres personnes ont eu ce genre de complications sous corticoïdes et si la pommade corticoïde a été utilisée pendant la mycose ?

Mon gynéco m'a dit d'arrêter durant les 1ers 7 jours et la dermato non. Il m'est difficile de faire la distinction entre les signes de la mycose et la manifestation du lichen (œdèmes, rougeur, démangeaisons, peu de perte). J'applique de la crème à la propolis, calendula, baume au chanvre, les poches de gel yokool, ... en alternant avec crème antifongique et dermoval, mais dorénavant j'appréhende l'application des corticoïdes de peur qu'elle entretienne la mycose. J'ai l'impression de tourner en rond et d'être dans une impasse thérapeutique.

Le problème, c'est l'obsession qui en découle (la peur d'une évolution du LSA, le fait de ne pouvoir verbaliser sa maladie, car trop intime) et qui engendre une gêne physique et psychique permanente.
Je n'hésite pas à contacter les professionnels de la santé qui semblent malheureusement aussi impuissants que moi. Alors je compte sur le partage de vos expériences et l'espoir qu'il m'apportera. Merci d'avance pour vos réponses.

Bonsoir pollenia
Je n'ai pas eu les mêmes symptômes que toi, mais comme je l'ai dit plus haut, je n'ai pas voulu utiliser de crème corticoïde et j'ai essayé différents trucs qui ont plus ou moins bien marché.

Actuellement, je continue depuis plusieurs mois à me laver au vinaigre blanc, chaque jour.

Avant d'utiliser le vinaigre, j'avais des douleurs (inflammatoires) en fonction de mon cycle (à l'approche des règles, notamment) au niveau la peau qui recouvre le clitoris... et je n'ai PLUS RIEN depuis que j'utilise le vinaigre.

Mais je souhaite retrouver TOTALEMENT ma santé.

Je vais donc faire des démarches au niveau des médecines alternatives qui se préoccupe de l'équilibre énergétique (puisque, dans mon cas, je suis persuadée qu'au moment où est apparu mon lsv, j'étais en PERTE D ENERGIE VITALE)

ce que dit la personne qui intervient sur le forum, juste avant ton message, me semble donc approprié, tu devrais essayer aussi (et stopper cette crème qui te fragilise localement)

courage en tout cas!! ;-)

On peut en guérir, c'est le message essentiel à se mettre dans le crâne

Soumis par sylvie vallee le

Bonjour,
Je suis du Québec, il y a un médecin du nom de DR Sylvie Demersn, spécialiste en ménopause et andropose. Si on prend des hormones, le lichen scléreux disparaît.
Je vais avoir un RV et je vous reviens avec le résultat.

Soumis par Marcelle Allard le

Bonjour Sylvie,
Comme vous je suis du Québec, plus précisément ville de Québec. Est-ce que votre rencontre avec le Dr Demersn a donné des résultats positifs ? Si oui est-ce possible de me donner ses coordonnées ou du moins dans quelle ville est située sa clinique ? Merci

Soumis par Nathalie13 le

Bonjour Sylvie,
Avez-vous été au rendez-vous avec le dr Sylvie Demersn ??
Je voudrais savoir si les hormones sont efficaces sur cette pathologie (LSV)

Soumis par Nathalie13 le

Bonjour,
je voudrais savoir si le LSV a provoqué chez vous la "diminution" des petites lèvres et/ou des grandes lèvres ?
Chez moi, les petites lèvres et grandes lèvres ont diminué et cela m'angoisse beaucoup et m'empêche de dormir !
Savez-vous si cela est définitif ou si cela peut redevenir plus ou moins comme avant ?

Soumis par bebe le

bonjour nathalie13, je souffre du LSV depuis 2008 et je fus traitée par dermoval pendant quelque temps et je me pensais guérie, du coup j'ai tout stoppé mais attention il n'était pas fort du tout. Aucune diminution de tissus, c'était vraiment le début donc je me pensais tranquille. Or, malheureusement cela fait plus de trois ans que les rapports avec mon conjoint sont compliqués car douleur et déchirure. En fait, le lichen est resté présent mais moi je pensais que c'était mon corps qui se bloquait car une fois, les rapports ont été forcés et cela m'a arrachée donc pour moi c'était dû à cela. Du coup, je culpabilise énormément, je ne me sens plus femme, je suis âgée de 37 ans et dyspareunie majeure, petites lèvres disparues, encapuchonnement du clitoris et une bride à l'entrée du vagin. Bref la totale, je me dégoûte et je suis suivie par une dermato avec dermoval et là, vu qu'il n'y a aucune amélioration, elle va enfin me changer de traitement car en plus des poussées de la maladie, j'ai des mycoses deux fois par mois à cause du dermoval. Voilà vous savez tout, j'attends votre message et moi non plus je ne dors plus, angoissée constamment mais ne le montre pas.

Soumis par Cleme le

Bonjour, je suis contente de trouver enfin un forum qui traite de ce sujet. J'ai 25 ans et voilà deux ans que j'ai un LSA sans pour autant que le diagnostic n'ait été établi. Ce n'est que très récemment que mon dermatologue m'a dit que j'avais un LSA. Il touche la zone péri-anale et depuis peu est apparu une toute petite fissure en haut de la vulve. Je suis sous DERMOVAL, et je dois trouver la bonne dose de crème à mettre. Les débuts sont un peu chaotiques car j'ai vu plusieurs spécialistes qui n'étaient pas tous d'accord sur le diagnostic... Bref dans l'idée pour l'instant, j'applique dermoval tous les jours. Cela a fait disparaître la petite fissure en haut de la vulve, autour de l'anus la plupart des fissures ont aussi disparu, sauf quelques-unes résistantes et au périnée, une toute petite demeure. Sauf que voilà, comme vous, l'application de la crème Dermoval finit par me donner des mycoses... Avez-vous vu votre dermatologue pour changer de traitement ? Je suis perdue face à cette maladie et je suis donc très angoissée :(

Soumis par bebe le

bonjour cleme effectivement, j'ai revu ma dermato mercredi midi et changement de traitement. Je passe sous cellcept pour deux mois, ajout des corticoïdes pour un mois car traitement ne fait pas effet de suite, mais vu qu'il y a corticoïdes et que je suis à ma troisième mycose en un mois et demi, j'ai du flucanozole pour 28 jours ainsi que du diffu k pour un mois et de l'esoméprazole pour protéger l"estomac, vu le nombre de cachets. Du coup régime sans sel, prise de sang toutes les semaines pendant un mois puis tous les quinze jours le mois d'après tout ceci car le dermoval malgré pas mal de mois d'effet, aucune amélioration de mon lsa et en plus moi, j'ai une bride qui s'est formée à l'entrée du vagin.
Voilà, j'espère vous avoir bien renseignée à bientôt

Soumis par bebe le

rebonjour à tous,
j'ai revu ma dermato après deux mois de cellcept et effectivement une légère amélioration de mon lichen donc on continue le traitement pendant trois mois avec prise de sang chaque mois. Malheureusement, toujours pas de rapport car impossible avec la bride et pour cela je culpabilise grave, je ne me sens plus femme.

Soumis par fauvette le

Bonjour à toutes,

J'ai un lichen depuis l'adolescence, mais, à 60 ans, je viens de l'apprendre il y a un mois !
J'avais par moment des démangeaisons et au cours du temps, j'ai remarqué une amélioration dans certaines circonstances. Cela m'a permis de m'en sortir jusqu'ici par des traitements naturels sans avoir le diagnostic.
J'ai quand même les petites lèvres soudées aux grandes et le clitoris encapuchonné.
D'après la gynéco, avec la cortisone, il y aurait une chance d'inverser le processus. Je vais essayer sans cortisone !
Des nouvelles sur ce point dans un an (il faut forcément du temps !).

Premier remède efficace mais qui prend du temps : le bain de siège froid.
Ca paraît idiot, mais ça commence par réduire l'inflammation locale, et en même temps, ça aide à éliminer les toxines, donc ça améliore la santé générale (transit plus efficace et mieux régulé). J'utilise cette pratique avec succès pour presque tout : rhume, fièvre, maux de tête, ...
Pas d'effet apparent sur l'hypothyroïdie.

Par ailleurs, diminuer sucre et produits laitiers.
Clairement, quand je mange un litre de glace, (oui, je suis gourmande), les démangeaisons reviennent. Faites votre expérience, peut-être avec des quantités moindres.

Enfin, avec le recul, je réalise que je n'ai eu aucune démangeaison durant mes dix ans de Taï chi, autre pratique de santé chinoise.
La plupart des arts martiaux ou de santé chinois rééquilibrent les méridiens en douceur.
Donc cela ne m'étonne pas... et j'ai repris mes mouvements doux de Taï chi.

Voilà donc quelques pistes naturelles pour celles que cela intéresse. Prochaines nouvelles dans un an pour signaler l'évolution que je vais maintenant suivre de près.

Soumis par Pignolet le

Bonjour,
j'ai un lichen vaginal depuis 2011, donc depuis 8 ans........ J'ai été suivie 4 ans chez un gynécologue qui me faisait mettre des ovules de colpotrophine (hormones) sans résultats, j'ai souffert un maximum. J'ai changé de gynécologue, il m'a dit de mettre de la pommade dermoval, cortisone, c'est devenu pire. Une pharmacienne m'a préparé une pommade de propionate de Testostérone, le lichen s'est calmé pendant 3 ans, puis c'est revenu, j'ai consulté une dermatologue. A présent, lors de fortes brûlures, je mets Ovixan pendant 10 jours et lorsque cela se calme, je mets de la pommade, c'est du zinc et de l'avoine, pendant quelques jours et après je mets la pommade Vagisan quelques jours, je change comme cela de pommades. Je mets aussi 1 ovule Cicatridine 1 x par semaine pour humidifier la muqueuse vaginale.
Parfois il arrive que j'aie une petite fissure alors je mets de la pommade Lalugen sur la fissure pour la cicatrisation. Je ne vais pas vous mentir, parfois j'ai quelques mois qui vont assez bien et après cela se dégrade à nouveau, puis cela se calme de nouveau.
Lorsque l'on a cette maladie on vit, et en cas de crise on survit, car les douleurs et brûlures nous perturbent énormément. Les médecins et beaucoup de personnes nous disent il faut lâcher prise et penser positif..... ah ah ah facile lorsque l'on ne souffre pas. Mais il est vrai que cette maladie est certainement liée comme toutes les autres au fond, liée avec le psychisme, pourquoi cela atteint certaines personnes et pas d'autres ? Mystère !!!!!!!!! Pour réussir à tenir le coup et à avancer malgré tout, pour le lâcher prise et rester dans le positif, je pratique le Yoga du Rire... et oui rire avec les autres et pratiquer la relaxation cela aide beaucoup. Ca ne fait pas tout, mais cela aide.
Je suis triste que la médecine, les médecins ne nous prennent pas au sérieux souvent et qu'ils ne cherchent pas plus de solutions à ces maladies rebelles !!!!!! En règle générale, le lichen ne guérit pas, mais dans ma tête, j'ai décidé que je le ferai disparaître et que mon corps guérira complètement. J'aimerais qu'il existe des groupes de personnes atteintes de ce mal rebelle et que l'on puisse communiquer ensemble, nous au moins nous nous comprendrions.
Le lichen a commencé chez moi après mon licenciement en 2010, une année après cela a commencé. J'ai travaillé psychiquement sur ce licenciement, mais sans résultats... mais je travaille encore là- dessus pour accepter et lâcher prise. Voilà, j'espère que vous m'écrirez, il faut se soutenir et lutter ensemble. Courage... Gab.....

Soumis par Ib le

Bonjour moi aussi j'ai un lichen vaginal qui est douloureux. J'ai fait des recherches sur internet il existe le baume des Mayas qui serait aussi efficace qu'un corticoïde. Je l'ai commandé et vais le tester. Je vous dirai ce qu'il en est par la suite. C'est une crème à base d'huile huile de jojoba, propolis et autres mais qui sont naturels. Courage à toutes

Soumis par Souzie le

Bonjour, j’ai aussi un lichen. J’avais un gros bouton rouge à côté du clitoris et il piquait... en 2010 environ... Je n’ai pas de décompte exact... En attendant mon rendez-vous j’ai alterné huile de Calendula, pommade aux herbes et huile de ricin. La Doc m’a dit de montrer ça à un gynécologue. J'en ai vu deux différents... Deux réponses : vulvite chronique... et ménopause... On m’a donné de la crème de Désonide. Personne n’a nommé le Lichen. Je me suis organisée tant bien que mal... avec les tubes vaginaux Gynatrof et Replens tout en disant à ma Doc. que ça ne réglait pas le picotement occasionnel du clitoris et que je pensais que c’était de l’eczéma ou une allergie ou trop de vélo... Que j’ai pu me questionner pendant ces dernières années ! Finalement cet été 2018, la Doc me donne encore une crème mais hormonale qui devait tout régler. J’ai encore un « rush » de brûlures et fissures au niveau du clito à deux reprises cet été... en juillet et début septembre... Je vais la voir en septembre et comme je suis en crise et que j’ai mis de l’Aveena Triple action pour l’eczéma (ça soulage)... à cause de la couleur de la crème, elle allume enfin sur le Lichen... 8 ans !!!
J’ai finalement trouvé un 3ème Gynécologue... Il a confirmé le lichen. Je prends pour le moment la crème à la cortisone 0,05 % Taro-Globetasol (je suis au Québec) tous les jours , je n’ai pas de symptômes de douleur depuis septembre. Je vais passer à deux jours par semaine en janvier. Et je vais alterner avec une crème avec du Tea Tree... et du vinaigre de cidre de pomme bio... et je suis en guerre avec le sucre et la protéine de lait. J’ai toujours eu l’impression que les crises arrivaient après avoir mangé du sucre ou du yaourt. Essais Erreurs.. mais je vais consulter en naturopathie ce printemps. Donc ensemble avec nos trouvailles, on va finir par arnacher cette maladie... Et endormir la bête !

Soumis par Ines le

Bonjour à toutes, je viens vers vous car j'ai aussi cette p***** de maladie qui me rend la vie infernale. J'ai 37 ans et j'ai de grosses demangeaisons, il est actuellement 4 h 25 du matin et cela fait une heure que je suis réveillée car elle m'y empêche. J'ai développé cette maladie je pense suite au décès de mon papa en 2016. J'avais commencé l'an dernier un traitement avfc une crème mais je ne l'ai pas terminé du coup je pense le reprendre. Je me rends compte en lisant les avis que mes douleurs lors des rapports sont liées à cette foutue maladie :-(
Je pensais que j'avais un souci autre mais je ne me doutais pas une seconde que les deux pouvaient être liés. Déchirure à l'entrée du vagin et rapports souvent impossibles. Je suis vraiment dégoûtée. Je suis en couple depuis 2 mois pour l'instant il ne s'est rien passé mais j'ai honte et j'ai peur de passer à cette étape. Qu'avez-vous fait pour ça ? Merci