lichen scléro atrophique vulvaire

Portrait de fiorella
jeu, 28/02/2013 - 11:22 -- fiorella

Bonjour !! J'ai un lichen scléro atrophique vulvaire... Et j'applique la crème Dermoval, en alternance avec crème calendula Weleda....Y a t-il une crème à base de cortisone végétale ? Qui a un traitement naturel ? Merci ! Bonne journée !

Soumis par Kathyvu le

Bonjour,
Je viens aussi d'être diagnostiqué... LSV suite à un rdv gynéco classique + soupçon de mycoses démangeaisons constantes, il s'avère malheureusement d'un LS et non d'une simple mycose.
Le médecin m'a prescrit Dermoval... Savez-vous sous combien de temps ça fait effet ? Diminution des démangeaisons ? J'ai également quelques fissures, c'est extrêmement douloureux.
Pour celles qui souffrent de LSV, vos démangeaisons sont-elles plus intenses la nuit ?
Ça fait 3 jours que j ai commencé le Dermoval, par contre à chaque application les douleurs s'intensifient pendant quelques minutes. Ressentez-vous la même chose ?
Merci par avance de vos témoignages.
Bon courage à vous.

Soumis par liliane therouin le

bonjour,
en principe le dermoval marche bien et assez rapidement, moi c'est une dermatologue qui m'a diagnostiquée car je pensais avoir simplement de la sécheresse vaginale due à la ménopause. j'avais pris un rendez-vous pour faire du laser.
Elle m'a mise sous dermoval, attention pas trop de toilette, une douche par jour pas plus.
Le problème, c'est qu'au bout de un an de traitement les mycoses, brûlures, démangeaisons sont apparues,
au départ dermoval tous les jours puis tous les deux jours ensuite deux fois par semaine et une fois par semaine.
C'est une affection chronique qui ne guérit pas, on ne connaît pas la cause qui doit être suivie par un médecin.
Moi ce sont les led qui m'ont soulagée, plus de brûlures mais la zone reste sèche, je continue le dermoval de temps en temps.
La dermatologue m'a prescrit aussi la pommade deumavan à appliquer tous les jours et la toilette avec atoderm huile de douche, on trouve ces produits en pharmacie.
La pommade deumavan peut être appliquée sans aucune restriction
moi ça me va
bon courage à toutes
lili

Soumis par Mimidou le

Bonjour à toutes
Je souffre également d'un lichen scléreux depuis un an à peu près. J'ai lu plusieurs témoignages et j'ai pu mettre en place mon propre traitement qui a été efficace dès la première application. J'ai ressenti un soulagement incroyable instantanément.
J'ai commencé par appliquer de l'huile d'olive sans modération toute la journée. J'ai mis du sopalin ou une compresse. Le soir avant d'aller dormir, je préparais un cataplasme d'argile verte surfine que je gardais toute la nuit. Et ceci pendant deux mois consécutifs. Attention, les premières applications d'argiles peuvent accroître les démangeaisons en fonction de votre état mais surtout continuez le traitement.
Au bout d'une semaine, je n'avais plus aucun symptôme de cette maladie. Aujourd'hui, j'ai des crises à peu près une fois par semaine. Je sens des picotements très légers et de suite j'applique de l'argile verte en cataplasme et tout disparaît.
Les crises s'espacent de plus en plus. J'espère que dans quelque temps je reviendrai pour vous dire que je suis guérie.
J'espère que mon témoignage vous aidera.
Courage à toutes et surtout armez-vous d'une grande patience.

Portrait de Grainderizsauvage

Soumis par Grainderizsauvage le

Bonjour Mimidou,
J'ai lu l'intégralité des messages du forum et votre "expérience" me semble particulièrement encourageante. J'ai souvent entendu parlé de l'utilisation de l'argile verte pour lutter contre le LS. Continuez-vous ce traitement à l'heure actuelle ?? Personnellement, je n'ai pas encore testé mais je pense que je vais m'y pencher sérieusement.
A l'heure actuelle, j'utilise un mélange d'huile d'amande douce avec quelques gouttes de tea-tree et cela permet de calmer les picotements/démangeaisons. J'ai cependant l'impression que mes petites lèvres restent encore assez nacrées et qu'il faut que je trouve d'autres stratagèmes !!!
Bonne continuation à vous et merci pour votre retour d'expérience....

Portrait de ANCELIN

Soumis par ANCELIN le

bonjour,
je suis atteinte moi aussi d'un lichen depuis 1 an environ, très virulent, et c'est le régulat pro qui m'a sauvée, accompagné de la crème oemine PSO. Depuis 1 mois, je n'ai plus de démangeaisons, il faut maintenant que ma vulve se reconstruise mais je sais que cela risque d'être long. 3 fois par jour, compresses de régulat coupé d'eau, puis mettre la crème oemine en suivant, et je prends le régulat 10 ml matin et soir en interne .
bon courage
Christine

Portrait de Grainderizsauvage

Soumis par Grainderizsauvage le

Merci pour votre retour d'expérience ! Je ne connais ni le régulat pro ni la crème oemine PSO. Je vais faire des essais dans les jours qui viennent. Pour le moment, je fais des cataplasme d'argile verte la nuit qui me soulagent vraiment et me permettent de dormir tranquillement. Mais dans la journée, j'ai des petits picotements qui ne durent pas longtemps mais deviennent quand même irritants ! Bref, je cherche encore la solution... j'aimerais tellement ne pas avoir recours à la cortisone !!!! bref, affaires à suivre !

Soumis par eucalyptus le

Bonjour,
merci, votre commentaire me donne envie d'essayer l'argile. Lorsque vous gardez un cataplasme toute la nuit, elle se sèche pas ? Comment la préparez-vous ? Merci ! J'espère que vous allez bien de ce côté !

Soumis par CathyMarie le

Bonjour à toutes,
Un petit message d'espoir.
Après avoir été suivie pendant 6 ans par une gynécologue française qui n'a trouvé d'autre solution à mes problèmes de démangeaisons et de difficultés dans les rapports avec mon époux, que de me "décontracter"... J'ai trouvé, il y a quatre ans, un jeune gynécologue à l'hôpital d'Arcachon qui a diagnostiqué un LS. Un traitement à la cortisone et une crème pendant deux mois, et il m'annonçait que j'étais "stabilisée". Avec tout de même une grande lèvre collée à une petite et le vagin complètement serré rendant impossible tout rapport normal. Il m'a même prescrit un kit de bougies... Bref, rien de neuf à ce moment-là.
Entre-temps, nous nous sommes expatriés au Costa Rica et nous vivons pratiquement dans la jungle avec un hôpital flambant neuf à 15 kms. Et là, je prends rendez-vous avec un gynécologue qui a un cabinet privé à côté, inquiète de voir mes deux grandes lèvres collées à mon clitoris avec un tout petit espace pour uriner. Avec, de plus, des excroissances dues au traitement à la cortisone que je venais de reprendre dans la panique.
Ce spécialiste n'a absolument pas douté un instant, il a utilisé un laser fin pour rouvrir les deux lèvres, libérer mon petit coucou, et supprimer les excroissances (avec une anesthésie locale tout de même). En moins d'une heure, je retrouvais mon sexe indemne.
Puis, il a découvert que l'intérieur de mon vagin était entièrement sclérosé et a commencé un traitement avec un autre laser pour supprimer la couche sclérosante et laisser la couche inférieure et souple reprendre son élasticité. J'ai fait deux séances et je m'en trouve tellement bien ! Il faudra encore deux séances (une heure à peu près). Il glisse un tube de verre et travaille à l'intérieur. Cela pique un peu comme quand on fait des électrodes de musculation, mais c'est très supportable et ne nécessite pas d'anesthésie pour celui-ci.
Voilà, je croyais être très seule et j'ai découvert ce forum. Je voulais juste dire que les jeunes médecins sont au courant des nouvelles méthodes et que cette maladie est encore bien méconnue en France. Il m'aura fallu vivre dans un petit pays du bout du monde pour être prise au sérieux.
Comme quoi, il y a des pays qui font passer la santé des femmes avant la rentabilité.
Bon courage à toutes !

Portrait de Grainderizsauvage

Soumis par Grainderizsauvage le

Bonjour à toutes !!
J'ai lu l'intégralité de vos messages et c'est avec un grand désolement que je découvre la solitude dans laquelle nous nous retrouvons toutes pour chercher des solutions naturelles, efficaces et en accord avec le reste de notre organisme... La médecine dans notre pays a encore un long chemin à parcourir...
Certains messages datent de 2013, il s'est donc passé 7 ans.... Qu'en est-il de vous toutes qui vous battiez déjà contre le lichen il y a 7 ans ?? Comment vous portez-vous aujourd'hui ? Avez-vous découvert de nouvelles solutions ??
Merci pour vos messages d'encouragement...

Soumis par sevenetchanel le

Bonjour... je ne sais pas où vous en êtes ? Je reviens sur ce forum où j'ai témoigné en 2014... car il est toujours intéressant de savoir comment un dysfonctionnement du corps peut évoluer. Personnellement, j'ai fini par aller voir un dermatologue qui a confirmé mon diagnostic : mon corps développait bien les symptômes du LSV. Après avoir essayé ce dont je parle sur ce forum (argile, citron) avec un succès mitigé... j'ai arrêté tout ça et j'ai fini par me poser des questions sur MA VIE et sur ce qu'il se passait en moi au niveau émotionnel... il est clair que j'avais perdu le goût de vivre (plus de libido, notamment, suite à une grosse déception sentimentale en 2010) et que je sentais que si je ne réagissais pas, j'allais finir par m'éliminer de la surface de la terre. Dans le même temps, j'ai pris la décision de me laver uniquement au vinaigre blanc dans cette zone là. J'ai pris conscience de tout ça fin 2015, de mémoire. Après avoir passé un an à flipper à cause des signes que m'envoyait mon corps et de tout ce que j'avais pu lire (incurable, risque de cancer, etc). Je me suis laissée porter par la vie avec la conscience que tout était en moi... et j'ai accepté de revivre une histoire d'amour (foireuse... lol... mais forte en émotion) et bon, ça n'a pas guéri mon LSV mais ça m'a remise dans une énergie de vie. Déjà. Et puis, j'ai continué à vivre, surtout à savourer cette énergie revenue (même après une nouvelle rupture)... et quelques mois plus tard (bon, le timing est flou dans ma tête... je dirais en 2018 environ) ... les symptômes du lichen ont disparu petit à petit !!! C'était incroyable, de voir les lèvres redevenir colorées normalement et le blanc s'effacer. Je n'ai plus aucun signe apparent !!! Donc gardez espoir et essayez de comprendre le message intérieur que vous envoie votre corps. Pour les causes, je pense qu'elles sont multifactorielles. Dans le passé, je parlais de l'antibio que j'avais pris en Afrique. Maintenant, je pense aussi au vaccin que j'ai pris avant de partir... mais je crois surtout que la cause numéro 1, c'était cette extinction profonde de mon envie de vivre (et ça ne se voyait pas à l'extérieur... moi seule en était spectatrice !!... car j'allais BIEN malgré tout ! mais le fait de ne plus avoir envie d'aimer... alors que j'ai passé ma vie à ça... lol... c'était très révélateur d'un mal être profond).

Je précise aussi que je n'ai JAMAIS accepté l'idée de me définir comme "malade". J'ai aussi refusé le diagnostic habituel d'incurable (même si une partie de moi avait peur à chaque fois que je lisais ça).

Voilà, donc gardez espoir... je crois que rien n'est incurable.

Et que la solution est en nous.

Notre corps nous parle... prenons le temps de l'écouter et d'apprivoiser nos peurs et nos symptômes.

Courage à toutes !!!

Soumis par eucalyptus le

Bonjour,
J'ai le plaisir de lire votre commentaire et de voir que vous allez bien. Je me demandais comment vous utilisez le vinaigre blanc pour vous laver ? Pur ou dilué. Grand merci !!!

Pages