tendinite du coude

jeu, 15/03/2012 - 16:49 -- maminoute
Forums : 

bonjour,

Je souffre depuis quelques mois d'une tendinite du coude. J'ai eu une infiltration. Je vais deux fois par semaine chez le kiné et ça ne va pas mieux...

Est-ce que quelqu'un peut me conseiller une méthode pour me soulager.

Merci.

Soumis par MAUDE le

bonsoir,

pour soulager votre tendinite du coude, vous pouvez essayer les aimants, détermniner l'endroit de la douleur, pour y poser plusieurs aimants chaque face d'un aimant à un pôle Nord ou Sud.
le pôle Nord de charge négative est DECONTRACTANT, son flux DISPERSANT.
Le pôle Sud de charge positive est SEDATIF et ANTI-INFLAMMATOIRE, son flux est tonifiant.
Ceci dit, il faut rester attentif à vos propres réactions, dans certains cas il faut peut-être inverser les polarités, si aucun effet se produit ou qu'au contraire vous ressentez des douleurs inhabituelles, suivez votre intuition, expérimentez.
On a déterminé par expérience que le Pôle NORD est plus relaxant que le pôle Sud,
et que le pôle SUD a la faculté de calmer les douleurs plus rapidement.
Quel que soit le choix des aimants prenez un minimum e 2000 gauss.
il n'y a pratiquement aucune contre-indication sauf pour les personnes potant un pacemaker dont il pourrait vider la pile, et s'abstenir pour les femmes enceintes.
Et nettoyer chaque aimant dans l'eau savonneuse chaude ou froide, surtout si vous êtes plusieurs à vous en servir.
Maude

Soumis par MAUDE le

Bonjour,

2000 gauss c'est la puissance des aimants, quant à l’emplacement des aimants on peut entourer la douleur d'aimants à droite le pôle nord à gauche le pôle Sud ou bien mettre sur la douleur même un aimant de côté sud ou nord celui qui vous soulage le mieux.
je regrette du retard pour la réponse, mais je ne suis pas souvent connectée en ce moment
Maude

Soumis par maminoute le

Bonjour

Je ne souffre presque plus du coude et voici pourquoi : sur les conseils de mon pharmacien, j'ai arrêté les séances de kiné... Depuis quelque temps j'avais remarqué que les douleurs étaient plus intenses après.
J'ai appliqué sur mon bras plusieurs fois par jour des huiles essentielles. Dans une demi cuillère à café j'ai mis 3 gouttes d' HE Gaulthérie, 3 gouttes d'HE Hélichryse Italienne, 3 gouttes d'HE Laurier Noble. Il faut bien masser l'endroit douloureux et l'avant-bras.
Voilà je suis vraiment très contente du résultat. Je garde quand même une petite douleur mais qui n'est pas comparable.

Si mon message peut aider à soulager d'autres personnes, j'en serai très heureuse.
Je n'ai pas essayé les aimants ne sachant pas où m'en procurer

Bien cordialement Maminoute

Soumis par Fantine le

Bonjour,
J'ai eu la même chose et également des infiltrations qui ne m'ont soulagée que le temps d'un soupir. Cette cortisone ne fait que cacher le mal mais ne soigne pas. J'ai eu recours à l'acupuncture et il m'a fallu 3 séances. Etant informaticienne, j'ai également inversé pendant 3 ans le bouton principal de ma souris afin de ne pas faire travailler toujours le même 'nerf'. Voici ce que je peux vous conseiller en espérant que vous serez soulagée très vite.

Soumis par pierre21 le

Je vous propose 2 infos sur la magnétothérapie :

- le dictionnaire Vidal des Pharmaciens référence des pastilles magnétiques contre les douleurs, les crampes et les inflammations.
La consultation du Vidal est réservée aux professionnels mais il y a la version grand public
lien supprimé, merci de ne pas mettre de lien commercial, (modération)
- des documents historiques intéressants sont téléchargeables sur ce lien :
http://pierre-martignac.fr/doc-historiques.php
On y voit qu'il faut veiller à l'utilisation des bon pôles : ils sont souvent inverses par les fabricants et dans certains livres de magnétothérapie, peu au fait
des conventions scientifiques internationales (voir les encyclopédies scientifiques).

Soumis par marsouin3 le

Bonjour, j'avais aussi des douleurs dans les coudes et le dos, depuis que j'ai supprimé les produits laitiers, c'est une nouvelle vie qui commence ; et en supprimant le gluten c'est encore mieux ;)

Soumis par essentielle le

A propos de la tendinite, bien sûr les traitements de médecine naturelle sont efficaces…
Mais le premier des traitements en prévention reste l’alimentation c'est-à-dire la prise en charge par l’assiette… C'est ce point précis que je développe ici.
- prendre soin de son foie (artichaut, radis noir…)
- penser à un apport en silice (prêle) et plante reminéralisante (ortie pa)
- gérer les douleurs par Gemmothérapie Aromathérapie Phytothérapie...
- alimentation :  une prise en charge par l’assiette
1 . L’hydratation
Le tendon est une structure dans laquelle circule beaucoup moins de sang que dans un muscle, cela s’accentue à l’effort, d’autant plus si il n’y a pas une habitude de boire. On a alors une déshydratation à ce niveau, ce qui fragilise le tendon, et ne favorise pas sa récupération.
 Boire suffisamment dans la journée, des eaux bicarbonatées (St-Yorre, Badoit, Vichy notamment).
2. L’équilibre acide :
Chaque aliment a la capacité d’influer sur le degré d’acidification de l’organisme. Là où le sang est un milieu légèrement alcalin idéalement, nos habitudes alimentaires nous amènent à des états d’acidose récurrents qui favorisent l’apparition de tendinites (entre autres conséquences).
 Consommer des végétaux en quantités suffisantes pour alcaliniser l’organisme, ce qui commence par 5 fruits / légumes par jour, et plus si affinités. Et surtout le soir car c’est la nuit que l’organisme se désacidifie.
3. La composition des membranes cellulaires en acides gras essentiels
Les acides gras essentiels sont des graisses que l’organisme ne sait pas synthétiser et sont rassemblées en 2 familles, les oméga 3 et les oméga 6. L’équilibre entre les deux permet aux cellules de gérer les processus inflammatoires lorsqu’ils ont lieu.
Si les oméga 6 sont trop importants, ils ont un effet pro-inflammatoire, parfait pour maintenir une tendinite active pendant des mois ! Et là encore, nos choix alimentaires sont d’une part trop riches en oméga 6, mais aussi trop pauvres en oméga 3, qui exercent une action anti-inflammatoire.
 Consommer des aliments riches en oméga 3. 2 à 3 cuillères à soupe d’huile de noix par jour (toujours avec huile d’olive - moitié-moitié), des poissons gras (saumon, thon, sardines, maquereaux) 2 à 3 fois par semaine, et privilégier les aliments issus de la filière Bleu – Blanc – Cœur (notamment les œufs),car ils sont naturellement riches en oméga 3 de part l’alimentation des animaux  filière lin). Et privilégier les poissons /fruits de mer le soir.
4. Les capacités anti-oxydantes
Le phénomène d’oxydation peut être à l’origine d’une inflammation comme il peut aussi en être la conséquence. Dans les 2 cas, il s’agit de veiller à avoir des défenses contre les radicaux libres qui menacent les cellules. On retrouve ici l’importance de manger des fruits et des légumes en quantité suffisante (pour les vitamines et les oligo-éléments)..Privilégier le BIO toujours plus riches et moins chargées en pesticides…
 Pour ce qui est des défenses anti-oxydantes, on ajoutera à la première recommandation sur les fruits et légumes la consigne qualitative de la variété : viser 10 à 15 différents sur la semaine permet d’assurer les apports en molécules anti-oxydantes les plus larges possibles. Germes de blé et levure de bière, pollen (apports de vitamines du groupe B) peuvent aussi se montrer judicieux au quotidien
5. L’état de la sphère intestinale :
L’intestin agit comme une frontière qu’il n’est en principe possible pour les aliments de ne traverser qu’après avoir subi de nombreuses transformations par les enzymes digestives, qui les ont réduit au final en éléments de base. Mais si la muqueuse intestinale est altérée, alors des molécules de trop grosse taille passent dans le sang, et peuvent entrainer des réactions (variables selon les individus) du système immunitaire, qui va provoquer des processus inflammatoires, pouvant venir amplifier ceux déjà en cours au niveau tendineux.
À noter que la prolifération intestinale d’un champignon, le Candida albicans, peut également entrainer des tendinites à répétition...
 Pour l’intégrité de la sphère intestinale probiotiques, prébiotiques et complémentation ciblée permettent une prise en charge efficace.
6. Les aliments riches en purine :
Cette substance peut se changer en acide urique, qui, dans un certain contexte métabolique, forme des cristaux qui sont alors très douloureux.
Et c’est notamment en cas d’acidose que cela se produit, un état de déshydratation étant bien sûr un facteur facilitant. On retombe alors sur les deux premiers points cités.
 Attention aux aliments riches en purines : abats…etc Mais également les alcools, liqueurs, et produits riches en fructose.

Soumis par Posturo le

Bonjour,
Je me permets de répondre suite à la lecture de ce post sur la tendinite du coude. Certes, les huiles essentielles sont une solution, comme la magnétothérapie ou aussi l'homéo. Cependant, il ne s'agit là que de solutions complémentaires qui soulageront la douleur sans la faire disparaître.
Je vous suggère de consulter un praticien (Ostéopathe, Ethiopathe, Posturologue) qui traitera efficacement ce problème, lié dans la grande majorité des cas, à un mauvais alignement des vertèbres cervicales.

Bien cordialement,

Soumis par fabricespam le

Je vais dans le sens de Posturo, et rajoute dans sa lignée qu'un réflexe primitif de Babkin, c'est-à-dire un de ces réflexes qu'ont les bébés, peut être à l'origine des tendinites du coude s'il est toujours actif chez l'adulte alors qu'il est censé disparaître vers 4 mois ;)

Soumis par fleur5212 le

Fantine wrote:

Bonjour,
J'ai eu la même chose et également des infiltrations qui ne m'ont soulagée que le temps d'un soupir. Cette cortisone ne fait que cacher le mal mais ne soigne pas. J'ai eu recours à l'acupuncture et il m'a fallu 3 séances. Etant informaticienne, j'ai également inversé pendant 3 ans le bouton principal de ma souris afin de ne pas faire travailler toujours le même 'nerf'. Voici ce que je peux vous conseiller en espérant que vous serez soulagée très vite.

J'ai aussi une épicondylite, mais aussi une périarthrite de l'épaule (pas trop sûre de l'orthographe !). Je ne vous donnerai pas les autres nom des autres tendons je sais plus !! Tout ce que je peux vous dire c'est que mes tendinites sont toutes calcifiantes, c'est-à-dire que mes tendons se calcifient (épaule, coude, dos, hanche et maintenant le grand fessier... et j'suis assise dessus aïe !). Je vous passe les détails des examens en tout genre que j'ai passés pour m'entendre dire "on ne sait pas d'où ça vient... et on sait pas comment vous soigner autrement qu'avec antidouleurs et infiltrations" ! Oui mais les infiltrations à long terme détruisent le cartilage, les AINS m'ont provoqué une gastrite... l'enfer commençait... jusqu'au jour où je vais voir mon kiné ostéo (pour me masser les contractures du dos dues aussi aux douleurs) qui me dit d'aller voir un accupunteur et là miracle... non seulement les petites aiguilles m'ont soulagées autant que l'infiltration... mais sans effet secondaire, et l'accupuncteur m'a prescrit un anti-inflamatoire à base de plante et je revis, moins de douleur et plus d'effet secondaire.