Rhinite vasomotrice handicapante (demande parue dans revue papier n°217)

lun, 29/07/2019 - 10:54 -- maryse

Demande d'une lectrice parue dans la revue papier de juillet-août 2019 (n° 217) sous la rubrique des "Lecteurs en détresse". N'hésitez pas à lui donner des conseils. Nous lui transmettrons avec plaisir.
Maryse - courrier des lecteurs de Rebelle-Santé

Ma fille de 26 ans souffre depuis plusieurs années d'une rhinite vasomotrice non allergique provoquée par un dysfonctionnement du système nerveux végétatif. Vivre avec le nez qui coule en permanence est un vrai calvaire. Elle a constamment un mouchoir à la main. Aucun médecin n'a trouvé la cause. Le seul remède proposé ; un spray nasal (non utilisé car irritant). Les médecins ne prennent pas au sérieux son handicap, l'allergologue n'a rien trouvé. Elle a essayé le biodécodage mais ne trouve pas grand-chose sur ce problème de nez qui coule en permanence été comme hiver. Elle a essayé d'arrêter le lait et le gluten, sans aucun résultat. Elle ne supporte pas les huiles essentielles, les parfums, la fumée de cigarette ; son nez coule immédiatement. Elle est vraiment désespérée et ne sait pas vers quel praticien se tourner. Qui est victime du même mal ? Y a-t-il un remède ? Quel spécialiste consulter ? Merci beaucoup !
Mme A. de Meurthe-et-Moselle

Soumis par Reinette le

Madame bonjour ! J’ai eu un problème important de rhinite chronique, il y a 3 ans avec écoulements purulents et soudains et qui m’handicapaient énormément, et ce pendant 6 mois. Plus moyen de me laver la tête et de me pencher sans que mon nez coule. Après diverses consultations chez mon généraliste et prise par 2 fois de traitement antibiotique (Augmentin), sans aucun résultat, et on m’a parlé d’intervention, de curetage... il m’a été conseillé en magasin bio d’essayer l’argent colloïdal (j’en mettais 1 pulvérisation dans chaque narine 2 ou 3 fois par jour). Bien m’en a pris. Au bout de 2 mois (ben, oui, quand même !), mon nez s’est arrêté de couler, tout d’un coup (?) brutalement. Un vrai bonheur ! On ne peut imaginer. Votre fille et moi-même n’avons peut-être pas exactement le même problème mais le même organe est touché donc, cela vaut peut-être le coup pour elle d’essayer l’argent colloïdal. Je souhaite ardemment que cela marche. Bon courage et bien à vous.