Pseudo hypoaldostéronisme avec hyperkaliémie (revue n° 192)

lun, 23/01/2017 - 10:38 -- maryse

Demande d'une lectrice parue dans la revue de février 2017 (n° 192) sous la rubrique des "Lecteurs en détresse". N'hésitez pas à lui donner des conseils. Nous lui transmettrons avec plaisir.
Maryse

Mon fils de 36 ans est atteint d'un pseudo hypoaldostéronisme avec hyperkaliémie depuis sa naissance. C'est-à-dire que son corps perd le sel mais garde le potassium ; normalement l'organisme fait l'inverse. Pour remédier à cette anomalie, mon fils prend chaque jour entre 30 et 50 g de NaCl (chlorure de sodium) et 10 à 20 g de bicarbonate selon son état et la chaleur. Ce traitement avait été établi à l'hôpital de la Timone de Marseille à sa naissance, et les doses sont augmentées au fur et à mesure de son âge, conseillées par son cardiologue qui lui prescrit des examens (prise de sang, électrocardiogramme). Son néphrologue est parti à la retraite. Pendant son enfance, j'enlevais le potassium des aliments en contenant beaucoup en les faisant tremper pendant 3 heures, je jetais l'eau de trempage puis faisais cuire pendant deux heures (eau de cuisson jetée aussi), j'ai pu ainsi l'emmener vers une alimentation normale (tout en limitant les aliments contenant beaucoup de potassium). Il souffre de fatigue chronique, douleurs musculaires, migraines récurrentes et problème d'estomac. Actuellement, il voit une diététicienne qui lui a conseillé entre autres de prendre plutôt du sel rose de l'Himalaya (sans potassium). Il a aussi consulté magnétiseur et acupuncteur. Auriez-vous des conseils, des pistes à lui donner afin qu'il puisse mener une vie normale ?

Mme L. des Bouches-du-Rhône