Maux de tête, hypertension et bourdonnements

mer, 22/08/2012 - 14:42 -- maryse

Demande d'une lectrice parue dans la revue de septembre 2012 (n° 148) sous la rubrique des lecteurs en détresse.
Maryse

Depuis des mois, je souffre d'intenses maux de tête (tempes) qui durent parfois des heures et déclenchent des bourdonnements dans la tête (impression de moteur qui tourne sans arrêt), une chaleur qui part de la tête, descend sur la nuque puis tout le corps, jusque dans les jambes. Ces bourdonnements sont plus ou moins intenses et peuvent durer longtemps. En accéléré, ils font monter la tension jusqu'à 18 - 19. Ce problème m'arrive surtout le nuit, moins souvent le jour. Cela peut durer une demi-heure ou plus, puis lentement les bourdonnements diminuent et la tension redevient normale. Il y a aussi des périodes de répit de 24 heures ou plus, puis tout recommence. En temps normal, ma tension est bonne. Mon généraliste ne me donne aucune explication à ce problème. J'ai 87 ans et suis soignée pour une hypertension depuis une vingtaine d'années (1 Lodoz par jour). Je porte un stimulateur cardiaque depuis 4 ans et prends un anticoagulant (Préviscan) et un antiarythmique (Amiodarone). Auriez-vous des solutions à me proposer ?
Mme A. des Hauts-de-Seine

Soumis par evelyne le

Madame
Je me suis inscrite sur ce forum car j'ai lu votre courrier dans Rebelle-Santé revue à laquelle je suis abonnée. Je voulais vous dire que je connais plusieurs personnes autour de moi qui prenaient du préviscan (même depuis de nombreuses années) et qui d'un coup ont souffert de terribles maux et à chaque fois que les maux (une personne âgée ne pouvait plus dormir tellement elle souffrait de son bras gauche et c'est un radiologue qui, en lui faisant un examen lui a dit "ce que vous avez madame, c'est dû au préviscan". Son cardiologue ne voulait pas le lui arrêter, elle l'a fait d'elle-même et ses douleurs se sont complètement arrêtées. Elle est retournée voir ce même cardiologue pour le traiter de tous les noms car c'est une personne au caractère bien trempé.
2ème exemple : mon beau-père a été opéré suite à un infarctus et il lui a été placé une pile pour aider son coeur nécrosé ; traitement : préviscan je dis aïe aïe aïe mais bon... quelques jours après être rentré chez lui, il se plaint de maux de tête, derrière la tête, un peu comme une compression, difficulté à parler : donc vite médecin qui dit "vite urgences".
Ouf le pire est évité car tout s'est fait très vite : le préviscan avait trop fluidifié et provoqué un hématome à côté du cerveau derrière la tête, on lui a placé un drain pour évacuer et tout est rentré dans l'ordre : le préviscan a été stoppé.
Récemment et c'est plus dur à dire, une dame de mon entourage est décédée à même pas 60 ans, elle était en pleine santé, faisait de la danse de salon avec son époux, en 2 mois elle est devenue l'ombre d'elle même pour finir si vite.. et personne ne lui a suggéré d'arrêter ou de diminuer le préviscan qu'elle prenait (ses 2 enfants sont dans le médical c'est cool non ?)
alors voilà ce sont des témoignages certes, mais essayez de rencontrer de bons médecins, pas ceux qui sont bornés et qui refusent de voir certaines vérités
courage...
Evelyne