lichen vaginal

mer, 22/07/2020 - 11:31 -- clem

Bonjour,
De plus en plus de femmes, de tous âges, avec ou sans sexualité, avec ou sans régime alimentaire spécifique (végétarien, sans gluten, sans lactose...) connaissent ce problème douloureux et envahissant. J'en ai fait partie et j'ai essayé nombreux traitements plus ou moins naturels. Il peut être vécu comme un déchirement du tissu génital mais en fait il s'agit de surcroissance du tissu. Sa valeur symbolique est celle du sexe féminin en frustration compétitive du phallus. Uriner debout par exemple dans le sentiment du jet puissant que la femme peut aussi projeter et l'une des pistes à suivre pour lever cette censure de la vulve, cette insécurité et crainte du pouvoir de l'homme. Il n'est cependant pas du tout question de vouloir rivaliser avec le sexe masculin. Juste jouer à retrouver la période de notre enfance où la différence était passionnante et où les statuts ne nous dénaturaient pas encore. Sans cela nous perdrons toutes joies créatrices ainsi que notre puissance de femme. Amusons-nous des différences. J'ai retrouvé une sexualité épanouie et sans déchirure.
Merci pour l'accueil de mon expérience