Lichen scléroatrophique

mer, 19/09/2018 - 19:22 -- therese georget...

Bonjour, je découvre votre site. J'ai 70 ans, soignée depuis plus de 10 ans pour mycoses, par une dermato. Jadis, une gynéco avait utilisé le mot "lichen" sans plus.
Récemment, une nouvelle gynéco, jeune, m'a prescrit une biopsie = résultats : lichen scléroatrophique !!! J'ai au fil des ans utilisé du Diprosonne, du mycoster, de l'econazole, et enfin du - dermoval - que je retrouve dans vos messages.
J'étais soulagée aussi par bains de siège à l'hydralin poudre (ça n'existe plus). J'enrage de ce diagnostic si tardif, toutes ces années de souffrance, et de culpabilité. Je n'ai plus de petites lèvres, les démangeaisons sont insupportables, après s'être gratté ça brûle, c'est pire, je porte des fonds de slip, mis en cause.
Plus de string, ni de lingerie fine depuis X années.
D' où vient cette maladie ? Le psoriasis génital serait dû au stress, et génétique ? Traîne-t-on cela jusqu'à la fin de sa vie ?