endometriose

dim, 25/02/2018 - 16:11 -- audrey prugnaud
Forums : 

Bonjour à toutes

Je lis beaucoup de forum depuis des années, mais je n'ai jamais partagé, je suis atteinte d'Endométriose stade 4+++++ , je suis atteinte de cette maladie depuis l'âge de 15 ans, j'ai mal au ventre depuis mes 15 ans.
Maladie inconnue depuis des années, les médecins ne la comprennent pas, ils ne savent pas quoi faire pour soigner les douleurs souvent inhumaines.
Depuis mes 15 ans, je me suis fait opérée plusieurs fois, pratiquement 6 fois pour être précise, et même parfois 2 opérations dans la même année car les kystes repoussaient dès le mois suivant, je prends de la morphine depuis des années, j'ai mal tous les jours, les douleurs sont avec moi depuis mes 1ères règles, on s'habitue à avoir mal et c'est presque normal.
J'ai aujourd'hui 33 ans et je suis sur le point de prendre une décision radicale mais qui en finira avec toutes les douleurs, une hystérectomie complète, il y a quelques jours, des douleurs horribles à ne plus pouvoir marcher, je vais aux urgences, examens, rebelote tout est revenu, kystes sur les ovaires, trompes, partout.
Je retourne voir mon chirurgien mardi pour des nouveaux examens et je pense programmer l'opération.
Il faut aussi que je vous parle des mes 2 miracles parmi cette maladie horrible. Mes 2 z'amours, ma fille et mon fils, j'ai eu la chance de pouvoir avoir 2 enfants, après des années d'essais, des traitements de préménopause, des opérations, etc., ma fille a 9 ans et mon petit bonhomme 2 ans, ils ont beaucoup d’écart mais ils sont là. La grossesse pour mon fils a été horrible, adhérences qui ont lâché, des douleurs horribles et un accouchement dont je ne me rappelle même pas, mais ils sont là.
Après ma fille, l'Endométriose n'est revenue que 3 ans après, pour mon fils bcq plus vite, j'ai fait plusieurs piqûres de decapetyl de 3 à 6 mois, ils m'ont proposé de faire une piqûre tous les 3 mois pendant 5 ans, car ils n'aiment pas parler d’hystérectomie à 30 ans.
Mais je ne tiens plus.
Je sais que nombreuses d'entre vous n'ont pas la chance de pouvoir avoir d'enfants, et j'en suis profondément désolée, je n'ai pas à me plaindre même si j'ai souffert pour avoir mes 2 miracles. Ils sont là et aujourd’hui, je dois juste me dire il n'y en aura plus, et je sais au fond de moi que je n'en veux pas d'autres, mais juste le fait de se dire que si on veut on pourrait mais j'ai mis tellement de temps qu'au fond je ne sais même pas si un 3ème serait possible, et je n'ai pas à m'en plaindre.
Si je viens aujourd’hui, c'est pour échanger avec vous qui souffrez de la même chose et que beaucoup de personnes ne comprennent pas et ne connaissent pas.
J'ai la chance d’être tombée sur un gynéco extraordinaire qui m'aide depuis plus de 10 ans, je veux vous dire aussi qu'il existe des professeurs et des cliniques spécialisés dans l'Endométriose sur Paris, Lille, Nantes.
Je pense à vous toutes qui souffrez aussi tous les jours, j’espère que vous pourrez connaître le bonheur d’être maman, et même si ce n'est pas le cas, je vous souhaite de ne plus avoir mal.
Au plaisir de vous lire
Audrey