Dilatation des bronches et surinfection (demande parue dans la revue n°211)

jeu, 29/11/2018 - 14:55 -- maryse

Demande d'une lectrice, parue dans la revue de décembre-janvier 2019 (n° 211) sous la rubrique des "Lecteurs en détresse". N'hésitez pas à lui donner des conseils. Nous lui transmettrons avec plaisir.
Maryse - courrier des lecteurs de Rebelle-Santé
Âgée de 48 ans, je souffre d'une DDB (dilatation des bronches) diagnostiquée depuis une dizaine d'années et dont les origines sont inconnues. Peut-être les séquelles d'une très sévère pneumonie dont j'ai souffert il y a une vingtaine d'années ?

Cette maladie est chronique, il n'y a pas de guérison possible, seulement de la kiné respiratoire à faire en continu. Mais chez moi, la maladie est évolutive ; elle ne cesse de s'aggraver (du moins tel est mon ressenti), et devient très difficile à vivre. Et pourtant, j'essaie de tenter toutes sortes de traitements. Je suis, bien sûr, suivie en milieu hospitalier par un pneumologue qui m'a prescrit un antibiotique (Clarithromycine, à faible dose, un comprimé tous les 2 jours, en continu). Je fais en parallèle de la kiné respiratoire par un kiné formé à la médecine chinoise qui me prodigue des soins en lien avec ces pratiques (ventouses, travail sur les fluides, les énergies...). Je suis suivie par un homéopathe. Je me fais vacciner contre la grippe chaque hiver. J'ai fait pendant 4 étés consécutifs des cures thermales pour les voies respiratoires.

Et malgré tout cela, la maladie s'aggrave. Mes bronches sont toujours encombrées, je tousse énormément (plusieurs centaines de fois par jour). Je peux difficilement m'allonger car cela me provoque des quintes de toux épouvantables, et lorsqu'il y a surinfection, j'ai de la fièvre. Tout cela m'épuise et me mine. Régulièrement, je fais des analyses ; on retrouve fréquemment deux bactéries dans mes poumons : staphylocoque doré et haemophilus influenzae. À chaque fois, j'ai droit à un traitement assez long (une dizaine de jours) avec des antibiotiques variés. Il y a peu de temps encore, je prenais ces cures d'antibiotiques deux à trois fois par hiver, maintenant, il n'y a plus de saisonnalité ; je suis en permanence surinfectée. Depuis le mois de juin dernier, j'ai eu 3 cures d'antibiotiques (en plus de ceux que je prends en permanence qui n'ont pas réellement un effet mais davantage un effet anti-inflammatoire). Quand je fais une cure d'antibiotique, je sens une nette amélioration à mi-cure, dont l'effet se prolonge une semaine à 10 jours, mais après, progressivement, inexorablement, l'infection reprend et je me mets à tousser de plus en plus. Je ne sais plus quoi faire... J'ai bien conscience qu'il s'agit d'une maladie chronique, que je n'en guérirai jamais, mais je souhaiterais juste qu'elle me laisse un peu de répit parfois...

Mme D. du Tarn

VOIR LA REPONSE DE ROBERT MASSON, NATUROPATHE, PUBLIEE DANS LA REVUE PAPIER N° 212