Des boules un peu partout

jeu, 12/01/2012 - 16:35 -- maryse

Le courrier de Mme G. du Doubs :
Âgée de 71 ans, je souffre de lipomes multiples. Après exérèse d’un lipome, il y a 13 ans, de nombreux lipomes se sont formés (principalement aux bras et aux jambes). Au fur et à mesure que les années passent, j’en découvre de nouveaux. Certains sont douloureux et entravent la circulation. À ce jour, j’ai essayé plusieurs traitements malheureusement sans résultat. L’acupuncture pourrait-elle donner une amélioration ? Je vous remercie d’avance de votre aide et vous en serais très reconnaissante car cela perturbe ma vie et agit sur mon moral.

Soumis par Solange le

Bonjour Madame G.
J'ai lu votre message avec la plus grande attention. Il me semble que vous êtes une personne qui a rencontré beaucoup de peines dans votre vie,
un mélange de colère et de chagrin, la tristesse a remporté sur la colère et cela est gonflant (les lipomes)
à tel point que tout cela se manifestent sur votre corps car vous n'avez rien expulsé... les lipomes représentent des "boules de chagrin et de peine"
Est ce votre cas ? Si c'est votre cas je vous conseillerais quelques fleurs du Dr Bach en bain, selon ce que vous me direz. Cela pourra certainement vous êtes utile.
Si je peux vous aider ce sera avec plaisir.
Bien cordialement

Soumis par maryse le

Le message de Mme G. vient de la revue Rebelle-Santé de février. Il n'a pas été posté sur le forum par cette dame. Je peux néanmoins lui transmettre vos messages par courrier.

Soumis par fabricespam le

Bonjour,

J'ai parlé d'un traitement naturel pour ce qui la concerne : des cures de baccharis. Pourriez-vous lui transmettre ce message des fois qu'elle n'aurait pas déjà essayé ce traitement ?

Merci,
Fabrice

Soumis par lynette le

Bonjour
Connaissez-vous le dmso ? Il paraît que c'est formidable pour plus de 300 maux ?? Les Américains en sont fous. J'ai envie d'essayer mais je vais l'acheter dosé à 70 % contenant 30 % d'aloé véra, ça ne coûte que le prix de le faire venir on ne sait jamais !!

Soumis par Didier le

J'interviens pour "modérer" le message précédent sur le DMSO. Bien qu'il soit essentiellement utilisé en tant que solvant industriel, le DMSO a effectivement trouvé sa place dans le domaine pharmaceutique, notamment comme anti-inflammatoire en médecine vétérinaire, à cette réserve près que le produit doit être manipulé avec moults précautions. Voici la mise en garde que l'on peut lire sur le site du Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario (Canada) :

" Le DMSO est bien connu des propriétaires de chevaux. L'ingrédient actif, le sulfoxyde de diméthyle, est un solvant puissant. Il réduit l'enflure provoquée par une contusion grâce à ses propriétés hygroscopiques (il absorbe l'eau). Il peut augmenter la pénétration des allergènes de faible poids moléculaire comme la pénicilline G et risque d'entraîner une forte réaction locale si des substances administrées par voie topique, p. ex. des onguents, sont présentes sur la peau. On doit donc appliquer ce produit uniquement sur une peau sèche et en portant des gants en caoutchouc. La personne qui est contaminée par ce produit a une odeur d'ail sur l'haleine et peut souffrir d'une réaction cutanée locale, de maux de tête et de nausée. À utiliser dans des lieux bien ventilés et éviter l'inhalation et le contact avec les yeux. "

Dans le message précédent, il est fait mention d'un produit contenant du DMSO à 70 % et de l'aloe vera à 30 %. Il est facile de l'obtenir sur Internet, par exemple en allant sur le site d'un leader français de la vente en ligne de produits de santé et de beauté. Le produit, présenté comme utile pour soulager la douleur, l'inflammation, la sclérodermie et la cystite intersticielle, est accompagné de messages de prudence très explicites :

" DMSO pur à 99,9 %. Ce produit est destiné à être utilisé comme solvant seulement. Le choix des procédés utilisés dans les diverses applications est de la seule responsabilité de l'utilisateur. Ce produit n'est pas utile ou sûr à employer à des fins médicinales.

 Mise en garde : ne pas recommander si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Le produit gel DMSO et Aloe vera peut provoquer une irritation cutanée. Éviter tout contact avec les yeux, la peau, les vêtements, lors de l'utilisation du produit et se laver soigneusement après la manipulation. En cas de contact avec les yeux, se rincer immédiatement les yeux avec de l'eau. Appeler un médecin. "

Le discours est contradictoire : le produit est clairement proposé pour un usage médicinal, mais il n'est pourtant pas "utile ou sûr à employer à des fins médicinales" ! Il faudrait savoir... Au moins le produit n'est-il pas présenté comme une "panacée", comme c'est le cas dans des articles publi-rédactionnels en provenance des USA, où l'on prétend qu'il peut soigner rien moins que 300 maux de santé...

Soumis par maryse le

Bonjour,
Vous trouverez les conseils de Didier Le Bail, naturopathe (il écrit dans la revue chaque mois) en cas de lipomatose :

Lipomes, fibromes, kystes... En naturopathie, on considère qu'il s'agit de "petites poubelles" dont l'organisme encrassé se sert pour stocker les "colles" qu'il n'arrive plus à évacuer. Le problème est d'origine essentiellement lipidique (dans lipome, il y a « lipo », graisse).
Au niveau alimentaire, impérativement limiter la consommation de graisses animales et d'huiles végétales raffinées, mais également de sucres et farines raffinées. Éviter de manger trop "riche". Et, bien entendu, lutter contre la toxémie en dépurant l'organisme régulièrement.
Dans l'immédiat, recourir à une huile essentielle lipolytique, telle que le romarin à verbénone. Mélanger 2 gouttes de cette huile essentielle dans une noix de gel d'aloe vera bio, puis appliquer sur les zones concernées 2 X par jour pendant 3 semaines au grand maximum (1). Si on n'arrive pas à en obtenir en pharmacie (sous la marque Phytosun'Arôms par exemple), on peut en commander sur le site http://www.aroma-zone.com.
De meilleurs résultats seront certainement obtenus en alternant au quotidien onctions d'huile essentielle et pulvérisations de Régulat (enzymes fermentées en cascade). Le Régulat est à diluer dans une quantité identique d'eau de source (pas d'eau du robinet). L'application s'effectue à l'aide d'un spray 2 X par jour. Laisser sécher le produit. Poursuivre l'application du Régulat jusqu'à amélioration. Commander des petits flacons de 20 ml de Régulat ainsi qu'un spray pour application cutanée chez Nature à Coeur au 03 88 39 86 20. En ce moment, en donnant le code REB0412, on gagne un spray gratuit !
Didier Le Bail
(1) Attention : cette huile essentielle est déconseillée en cas d'antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein.

Soumis par Solange le

Merci à tous pour vos expliquations très enrichissantes

Maryse, je voudrais avec un petit éclaircissement est-ce bien le romarin à verbénone qui est à proscrire en cas d'antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein.? :?:
merci pour votre réponse.

Soumis par maryse le

Solange wrote:

Merci à tous pour vos expliquations très enrichissantes

Maryse, je voudrais avec un petit éclaircissement est-ce bien le romarin à verbénone qui est à proscrire en cas d'antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein.? :?:
merci pour votre réponse.

Oui, c'est ce que dit Didier Le Bail dans sa réponse.

Cordialement
Maryse