déodorant

dim, 17/06/2012 - 09:01 -- didH
Forums : 

Bonjour, j'ai lu page 29 de Rebelle-Santé de mai 2012 que les déodorants à base de pierre d'alun contenaient de l'aluminium et Laurence Wittner dit à la fin de son article qu'il existe d'autres solutions naturelles vers lesquelles se tourner ; alors j'aimerais avoir ces "recettes" naturelles pour confectionner un déodorant pour homme. Merci d'avance pour votre réponse ! :P

Soumis par MAUDE le

Pour toutes et tous... les rebelles !!
un déo sans sels d'aluminium, ni parabens, ni pierre d'alun (dont l'innocuité est remise en question), voici une petite recette simple à base de bicarbonate de soude (qui est tout à fait inoffensif, malgré son nom qui peut faire peur !) :

Dans un récipient préalablement désinfecté, mélangez :

- 2 cuillères à café de bicarbonate de soude ("c'est un déodorant" qui se trouve en pharmacie ou au rayon sel des grandes surfaces)
- 1/2 cuillère à café d'hydrolat d'hamamélis (astringent, se trouve en boutiques bio ou diététiques) peut être remplacé par d'autres hydrolats (rose, orange... au goût de chacun)
- 1 cuillère à café de glycérine (hydratant, adoucissant, se trouve en pharmacie, la choisir végétale de préférence)
- 2 cuillères à café de gel d'aloe vera (adoucissant, astringent, se trouve en parapharmacie, boutiques bio et diététiques).

- 3 gouttes d'huile essentielle de votre choix ; perso je mets tea tree (antibactérien), palmarosa et cyprès (déodorantes).

Mélangez bien et versez dans un ancien flacon roll-on.

C'est vraiment efficace contre les odeurs, même après un footing, on ne sent rien !!!
Maude,

Soumis par Biolay le

Salut à tous,
c'est ma première intervention sur le forum et je suis étonné de ce que je lis sur l'alun.
Alors bien sûr, j'avais entendu ces derniers mois toutes les polémiques suite au reportage de France 5 qui faisait état de l'étude des professeurs de l'université de Poitiers, et l'ensemble des articles parus depuis sur le sujet.
Néanmoins, je suis surpris que personne n'ait relayé les info suivantes :
L'étude évoquée par l'Observatoire des Cosmétiques, et dans le reportage de France 5, a été réalisé en 2004, et à l'époque cette étude avait été dénoncée par son commanditaire pour son manque de crédibilité scientifique (étude d'un cas unique, jamais rencontré avant et après cette étude sur des gens utilisant le même type de produit).
Cette même étude est ressortie comme par enchantement en novembre 2011, par l'intermédiaire de l'ex Afssaps qui a décidé de lancer une consultation européenne, ce qui ne peut être pris comme preuve d'une quelconque dangerosité.
De plus, personne n'est revenu sur le fait que les professeurs qui ont réalisé cette étude ont eux-mêmes admis avoir fait quelques erreurs de calcul, entre autres sur le pH de la sueur, responsable d'un possible passage transcutané de l'alun. Sans ce pH très acide la démonstration qu'ils font tombe à l'eau.

Et point non négligeable, on ne parle sur ce forum de la supposition dont beaucoup de monde parle, et qui tendrait à montrer que cette étude a été ressortie du placard pour faire les beaux jours d'un grand de la GMS qui sortait dans le même temps une gamme de déos sans sel d'aluminium.

Enfin, pour avoir relativement bien suivi le dossier car utilisateur de la pierre en après-rasage et déos et ce depuis plus de 15 ans, je constate que personne ne fait état du fait que les organismes comme Cosmébio et Ecocert après étude ont décidé de continuer à valider la pierre d'alun comme ingrédient naturel, et que le principe de précaution ne pouvait s'appliquer sur la base d"hypothèses non relayées par aucune étude scientifique. Les seules études réalisées sur l'alun tendent à montrer qu'aucun développement cancéreux ne se fait même après absorption par une souris de quantité quotidienne : Etude 2008 de l'EFSA : L’administration orale chez la souris de sulfate d’aluminium et de potassium (= alun de potassium) pendant 20 mois ne montre aucune augmentation du nombre de tumeurs ni aucune lésion proliférative, à aucune des 4 doses testées (jusqu’à 850 mg Al/kg pc./j., à titre comparatif la dose quotidienne d'aluminium appliqué en utilisant une pierre d'alun est estimée à 0.015 mg/jr). Ces résultats permettent de conclure à l’absence de potentiel cancérogène du sulfate d’aluminium et de potassium chez la souris dans cette étude.

Bref moi je continue à utiliser l'alun sans crainte, mais aussi les argiles et tous les minéraux naturels reconnus de longue date qui ont pour la plupart des teneurs en aluminium bien supérieures à la pierre d'alun.

Soumis par cindy2121 le

La pierre d'alun : produit naturel et traditionnel, elle est composée essentiellement de sulfate double d’aluminium et de potassium. Contrairement aux déodorants chimiques qui présentent en effet plusieurs désavantages que malheureusement, certaines personnes ne soupçonnent même pas. Les sprays, très prisés il y a quelques années, sont devenus des facteurs de destruction de la couche d’ozone.

Soumis par blanche le

Bonjour,
le danger est le même pour une pierre l'alun acheté en magasin bio ou est-ce qu'il est devenu toxique parce que le produit a été trafiqué ?

Soumis par La fleur le

Une réponse alternative à la question du déo serait de dire que les odeurs de transpiration dépendent beaucoup de notre alimentation (et aussi de notre niveau de stress, par exemple) ! Modifier notre alimentation pourrait être la fin de la quête du saint graal en matière de déo !
En tant que végétalienne, je vois que lorsque je consomme beaucoup de cru en été, mes odeurs corporelles disparaissent quasi complètement, même si je transpire beaucoup en cas d'effort physique ou de canicule, pour ne réapparaitre que lorsque j'ai un gros coup de stress.
En hiver, je mange d'avantage de cuit et je retrouve le besoin d'utiliser un peu de déo, mais ça reste tout de même plus un plaisir qu'une nécessité absolue !
Je fabrique mon propre déo avec un peu de rhum (on peut aussi utiliser de la vodka !) et quelques gouttes d'huiles essentielles : ça peut être un mélange lavande-patchouli ou bientôt je vais essayer un ciste-hélichryse, peut-être avec une pointe de poivre noir, tout simplement parce que j'adore leur parfum !

Voici un petit lien (non commercial !) vers un article que j'avais écrit pour mon blog consacré aux parfums naturels, pour celles et ceux qui, en plus de chercher un bon déo, aimeraient bien aussi trouver un bon parfum naturel !
http://lafleuretleparfum.blogspot.fr/2013/05/parfum-et-vegetalisme.html

Soumis par ladybird le

Je confirme que le déodorant maison à base de bicarbonate de soude est très efficace, il n'empêche pas de transpirer mais il n'y a plus d'odeurs... C'est épatant !!