Brûlures d'estomac et endobrachyœsophage (dans la revue n° 193)

ven, 24/02/2017 - 11:54 -- maryse

Demande d'une lectrice parue dans la revue de mars 2017 (n° 193) sous la rubrique des "Lecteurs en détresse". N'hésitez pas à lui donner des conseils. Nous lui transmettrons avec plaisir.
Maryse

Je suis âgée de 60 ans et souffre depuis de nombreuses années de brûlures d'estomac qui se sont amplifiées ces deux dernières années. J'ai des antécédents de reflux gastro-oesophagien (hernie hiatale). En février 2016, suite à une gastroscopie, on m'a diagnostiqué un endobrachyœsophage et une métaplasie intestinale. Une biopsie a été effectuée et les résultats des analyses ont été négatifs. Mon gastroentérologue m'a prescrit de l'lnexium 20 au long cours (1 comprimé le midi). Je l'ai pris pendant trois mois tous les jours, mais connaissant les effets secondaires de ce type de médicament (et notamment l'ostéoporose), j'essaie à présent par tous les moyens de le diminuer en ayant une hygiène de vie la meilleure possible : je mange à des heures régulières, j’évite l'alimentation industrielle, les aliments sucrés, les légumes type tomate, les agrumes, je consomme des omégas 3 (huile de colza, huile de coco), je suis également un traitement homéopathique (pas vraiment efficace), je prends aussi parfois des sachets type Gaviscon ou Smecta, j'ai déjà fait plusieurs cures d'aloe vera et de curcuma (sans réelle amélioration) et prends régulièrement des tisanes de mauve ou de souci. J'ai testé également l'huile essentielle de basilic !
Ce n'est pas facile d'assumer ainsi le quotidien (j'exerce encore une activité professionnelle), la prise de repas ailleurs qu'à la maison devient compliquée et psychologiquement aussi, la situation devient difficile à gérer ! Avec tous ces efforts conjugués, je divise (néanmoins avec beaucoup de mal) la prise d'Inexium par 2 (soit un comprimé tous les 2 jours). Mais je ne voudrais pas en rester là. Pourriez-vous me donner encore d'autres pistes pour me soigner, car pour l'instant, il m'est impossible de diminuer davantage l'lnexium, les brûlures reprenant rapidement le dessus, et surtout me dire quelle est l'origine de cette maladie, si elle a un caractère irréversible, ou s'il est possible, avec le temps, de l'enrayer. Mon médecin n'a pas su me répondre, n'a pas d'autre solution à me proposer que l'Inexium et m'a juste rendue attentive au fait que la maladie pouvait déboucher sur un cancer de l'œsophage ou de l'estomac ! Tout cela m'inquiète beaucoup et vous êtes un peu mon dernier recours pour m'aider à trouver une solution à ce problème. Je vous remercie infiniment pour les éventuels conseils et témoignages d'autres lecteurs.

Mme B. du Bas-Rhin

VOIR LA REPONSE DE ROBERT MASSON - NATUROPATHE - PARUE DANS LE N° 194

Soumis par Laurence Dulou le

Bonjour,
Pour les brûlures d'estomac il y a :
- Le vinaigre de cidre, bio de préférence, qui marche très bien 2 cc dans un verre d'eau.
- Vous avez aussi du bicarbonate de soude 2 à 3 cc dans un grand verre d'eau
- L'eau argileuse mettre 1 à 2 cc dans un verre d'eau. Remuer avec une cuillère non métallique et laisser reposer toute la nuit. Le lendemain matin, à jeun boire l'eau argileuse mais pas le fond du verre. Faire une cure pendant trois semaines maximum attendre plusieurs mois avant de recommencer.
- Il y a aussi la propolis qui marche très bien en gomme ou en alcoolat qui sera plus rapide.
- Si vous n'êtes pas diabétique, vous avez le jus de pomme de terre qui marche bien aussi.
- 20 gouttes d'huile de calophylle inophyle.
- une goutte d'huile essentielle de gingembre dans un peu de miel d'acacia ou du miel enrichi à la propolis 3x/j, ou 1 goutte d'huile essentielle de menthe et d'huile essentielle de lemongrass dans un peu de miel de thym 3x/j (les deux dernières agissent aussi sur hélicobacter pylori).
- En plantes, vous avez la réglisse à faire en décoction : 30 grammes pour un litre d'eau à faire bouillir pendant 10 ', filtrer et boire dans la journée (à éviter si vous avez de l'hypertension). La baie de canneberge empêche hélicobacter pylori de s'accrocher aux muqueuses, le curcuma est très bien comme pansement et cicatrisant.
- Il y a aussi le lithotamne, une algue alcaline, prendre 2 gélules/j.
D’autres conseils et astuces pour éviter ou calmer les brûlures d'estomac :
- Boire, le matin à jeun, de l'eau citronnée peut aussi être un bienvenu remède naturel permettant de soulager les brûlures d'estomac. Prendre, le matin au réveil, un verre d'eau dans lequel l'on a versé le jus d'un citron pressé peut aider à contrôler l'acidité de l'estomac en se protégeant contre les aigreurs gastriques tout au long de la journée. Pour que son effet soit maximal, il est conseillé, dès le réveil, de boire l'eau mélangée au jus d'un citron fraîchement pressé.
- Évitez de vous pencher après les repas.
- Faites de légères activités après les repas, avec une intensité modérée.
- Ne mangez pas durant les 2 à 4 heures précédant le coucher.
- Dormez en position inclinée en surélevant votre tête à l’aide d’un oreiller.
- Évitez de porter des vêtements trop ajustés qui compriment le milieu du corps.
- Prenez de plus petits repas et ajoutez plutôt des collations, pour éviter un trop important volume de nourriture dans l'estomac au même moment.
- Mangez et buvez lentement.
- Évitez toute habitude (boire avec une paille, manger rapidement) ou tout aliment qui provoque des gaz (gomme à mâcher, boisson gazeuse, eau gazéifiée, etc.).
- Évitez de boire pendant les repas ; boire une demi-heure avant ou après le repas.
- Planifiez un peu différemment les repas de manière à consommer en deux étapes ce que vous mangez habituellement en une seule fois.
- Pour la collation, assurez-vous de toujours avoir des protéines maigres : fromage pauvre en matières grasses, yoghourt écrémé, etc.
- Pratiquez des exercices physiques réguliers et modérés.
- Remplissez une bouteille d’eau au début de la journée et buvez-la graduellement au cours de la journée et en dehors des repas.
- Il faut, en outre, longuement mastiquer chaque bouchée d’aliments solides (au moins 20 fois ou plus) et consommer plus de végétaux frais ou cuits à la vapeur douce (inférieure à 95 °C) et moins de produits animaux (viandes rouges, produits laitiers, surtout à base de lait de vache).
Je sais bien que tout ça ne vous guérira pas mais cela peut vous aidez ... à vous de trouver ce qu'il vous convient le mieux.
Pensez à aller voir un naturopathe qui pourra travailler sur votre terrain pour le rééquilibrer par plusieurs techniques.
Bon courage